Muselier promet que la gauche pourra présenter des motions s’il l’emporte

Par SudOuest.fr avec AFP
Publié le 22/06/2021 à 9h42
Mis à jour le 22/06/2021 à 9h45

« On va mettre en place un dispositif qui fera en sorte que ceux qui se sont présentés puissent s’exprimer dans l’hémicycle » assure le président LR sortant

Le président LR sortant de Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier, qui affrontera seul le RN au second tour des régionales après le retrait du candidat de gauche, a promis qu’en cas de victoire, la gauche pourrait « déposer des motions » et s’exprimer dans l’hémicycle du conseil.

« On va mettre en place un dispositif qui fera en sorte que ceux qui se sont présentés puissent s’exprimer dans l’hémicycle, je m’y engage », a assuré Renaud Muselier.

Il a précisé qu’il y aurait « la possibilité de présenter des délibérations, des motions ou des vœux conformément au règlement intérieur », annonçant aussi la création d’un « observatoire » de son « plan environnemental » qu’il confierait à « l’opposition avec un organisme fiable ».

Ce dernier dispositif « nous permettra d’avoir des chiffres clés et qui pourront être discutés, commentés et replanifier si nécessaire à l’intérieur de l’hémicycle de façon à ce qu’il y ait une voix de mon opposition, aujourd’hui qui n’a pas pu s’exprimer », a-t-il détaillé.

Lundi, sous la pression, le candidat écologiste de l’union de la gauche Jean-Laurent Félizia a finalement retiré sa liste. Paca est la seule région où le RN (36,4 %) a terminé en tête au premier tour.