Un nouvel état d’urgence à Tokyo et beaucoup d’incertitudes

Confronté au rebond de l’épidémie à Tokyo, le Premier ministre japonais a de nouveau déclaré l’état d’urgence dans la capitale. Les épreuves des Jeux olympiques qui se disputeront à Tokyo et dans sa région seront très probablement sans spectateurs.

À deux semaines de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, prévue le 23 juillet, un énième retournement de situation. Sur fond de rebond de l’épidémie de Covid-19 dans la capitale dû à la progression du variant Delta, le gouvernement japonais a annoncé, ce 8 juillet, un quatrième état d’urgence à Tokyo, rapporte le quotidien Nihon Keizai Shimbun. La mesure prendra effet le 12 juillet et restera en vigueur toute la durée de la compétition (du 23 juillet au 8 août) et même au-delà, jusqu’au 22 août. 

Concrétement, l’état d’urgence limite la vente d’alcool et oblige les bars et restaurants à fermer à 20 heures. Pour les événements accueillant du public, la mesure instaure un plafond de 5000 spectateurs ou 50 % de la capacité d’un site.

Des Jeux olympiques sans spectateurs ?

Katsunobu Kato, porte-parole du gouvernement, a admis, jeudi 8 juillet, envisager avec le Comité international olympique (CIO) “des Jeux sans spectateurs”, selon des propos rapportés par Nihon Keizai Shimbun. Les responsables des principales institutions impliquées dans l’organisation des Jeux doivent s’entretenir dans la soirée pour décider officiellement si toutes les épreuves ayant lieu dans le département de Tokyo et les trois autres qui le jouxtent (Chiba, Saitama, Kanagawa

[…]