Agen se souvient du sacrifice des héros de la Résistance

Morts pour la France. À l’unisson, dans le hall de la gare d’Agen jeudi matin, les associations d’anciens combattants énonçaient les noms des agents de la SNCF tués par faits de guerre entre 1939 et 1945. Neuf noms salués par le recueillement, le silence, puis le traditionnel dépôt de quatre gerbes de la SNCF, des cheminots, de la ville d’Agen et du comité d’entente des associations des anciens…