Au Canada, une rentrée semée d’embûches pour les étudiants étrangers

Retards dans la validation des permis d’études, exigences et contraintes diverses liées à la pandémie : les frustrations s’accumulent pour ceux qui doivent rejoindre une université canadienne cet automne.

Le Canada est devenu une destination de choix pour les étudiants étrangers. Selon The Walrus, le pays de l’unifolié “est le troisième pays le plus populaire au monde pour étudier, derrière les États-Unis et l’Australie”. Mais voilà : les retards administratifs s’accumulent avec la pandémie – au point, indique Le Journal de Montréal, que des étudiants étrangers “craignent sérieusement de devoir annuler leur session au Québec alors qu’ils n’ont toujours pas reçu leur permis d’étude” pour venir au pays.

L’attente depuis Vichy

C’est le cas de trois étudiants en journalisme de Vichy, qui attendent leur permis d’étude pour venir étudier un an dans un collège de la Belle Province. Martin Patry explique au quotidien qu’il est sans nouvelles des autorités depuis qu’il a fait parvenir sa demande avant le 15 mai, date requise par le ministère de l’Immigration afin d’envoyer, en théorie, une réponse le 6 août. Le 8 août, Martin n’avait encore rien reçu. “C’est super-stressant !” Idem pour un autre Français, Benjamin Ducornait. “Une fille de mon groupe a envoyé ses empreintes [digitales] une semaine après moi et elle a déjà reçu son permis, mais pas moi”, rapporte au quotidien Coline Cornuot, qui craint d’être encore en France en septembre.

Le journal explique que “la plupart des étudiants n’ont pu ajouter leurs données biométriques dans leur dossier d’immigration qu’au cours de l’été, ce qui pourrait expliquer les retards dans la livraison de permis,

[…]

Martin Gauthier

Source

Lancé en avril 2016 et destiné aux expatriés français et aux candidats à l’expatriation, Courrier Expat offre des informations puisées dans la presse internationale sur l’environnement professionnel et personnel des Français de l’étranger, sur le

[…]

Lire la suite