de nombreux maires de Gironde se disent favorables à l’accueil de réfugiés

« La France est un pays de traditions, d’accueil. Si les Afghans aujourd’hui ne méritent pas le statut de réfugiés politiques, je me demande ‘‘Qui le mérite ?’‘» Dans la cour de l’hôtel de ville, ce mardi, Pierre Hurmic appelle « au maintien » de la Convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre. Deux jours après l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron exprimant vouloir porter une initiative européenne visant à « protéger contre des flux migratoires irréguliers importants », le maire de Bordeaux reconnaît y trouver un « manque d’empathie et de générosité ».

« Des situations de familles et personnalités afghanes très impliquées dans la vie économique et culturelle de l’ancien régime, et donc particulièrement menacées par le retour des talibans, m’ont été…