Éditorial : L’Afghanistan, pays sacrifié

À son tour, après d’autres pays européens dont l’Allemagne, la Suède et les Pays-Bas, la France annonce qu’elle a suspendu, depuis début juillet, le renvoi vers leur pays des réfugiés afghans sur son sol. Le contraire eût été de la non-assistance à personne en danger. Une condamnation à mort de ces demandeurs d’asile.

Quand il y avait séjourné, Joseph Kessel avait su dépeindre et magnifier ce territoire rude et sauvage. Ses cavaliers nous avaient transportés dans des tourbillons d’aventures. Aujourd…