journal des évacués de la rue Planterose

« Après avoir encaissé le choc, je vais écrire au jour le jour le récit de cette évacuation et ses suites ». Quelques lignes qui résument le blog « Évacués de notre immeuble ». Le 7 juin dernier, Martina, son mari Georges et leur fils Grégoire ont dû quitter précipitamment leur appartement du 28 rue Planterose, à Saint-Michel. Les jours précédents, les bâtiments adjacents menaçaient de s’effondrer à cause de travaux entrepris non loin de là. Une semaine plus tard, les numéros 24 et 26 de la rue s’écroulaient.

Depuis, la sexagénaire alimente régulièrement…