la Canebière, une avenue mythique

Publié le 06/08/2021 22:35

Mis à jour le 06/08/2021 23:14

Durée de la vidéo : 4 min.

France 3

Article rédigé par

L.Bazizin, R.Mathé, L.Hauville, images drone : Humans&drones –

France 3

France Télévisions

À Marseille (Bouches-du-Rhône), la Canebière attire de nombreuses personnes chaque jour. C’est devenu l’un des endroits les plus connus de la ville. 

Depuis le Vieux-Port, elle représente la porte d’entrée vers Marseille (Bouches-du-Rhône), le poumon historique de la ville. La Canebière s’étend sur un kilomètre et est devenue en partie piétonne depuis deux ans. Elle représente plus qu’une avenue pour les habitants, c’est une véritable destination. Elle tient son nom du cannabis, aussi appelé chanvre, qui poussait auparavant ici dans des marécages. Guide conférencier, Jean-Pierre Cassely raconte que « Marseille, avec son destin maritime, est devenue la capitale mondiale du chanvre. Et le chanvre, c’était pour les cordages, les élingues des bateaux ».

La Canebière a aussi vécu des moments très difficiles dans son histoire. En 1938, l’incendie des nouvelles galeries a fait 73 morts. Les moyens de secours étaient alors insuffisants. Marseille a par la suite été placée sous tutelle de l’État pendant six ans. Les pompiers de la ville avaient été remplacés par un bataillon militaire de marins pompiers. Vendredi 6 août, ils occupent le même lieu en hommage. 

Depuis, la rue s’est animée avec de la musique, mais aussi des lieux historiques comme le café Noailles, une entreprise familiale depuis cinq générations. Le café y est torréfié sur place. Certains touristes expliquent que lorsqu’on se rend sur la Canebière, la tradition veut qu’on fasse un détour par cet établissement. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien