Les adolescents vaccinés sont mieux protégés contre la myocardite

Les très rares cas d’inflammation du myocarde causés par les vaccins anti-Covid-19 sont six fois moins nombreux que chez les jeunes hommes non vaccinés infectés par le virus, d’après une étude préliminaire.

Ces derniers mois, les agences de santé ont recensé la survenue de très rares cas d’inflammation du muscle cardiaque (myocardite) chez les personnes de moins de 30 ans, notamment les 12-17 ans, ayant reçu une dose de vaccin des laboratoires Pfizer-BioNTech ou Moderna contre le Covid-19.

Dans les cas sévères, cette atteinte se manifeste par une douleur dans la poitrine, un essoufflement ou une arythmie, et entraîne des dégâts cardiaques à long terme. Au point que certains parents ont par la suite hésité à faire vacciner leurs enfants.

Un premier travail à confirmer

Cependant, la vaccination reste avantageuse contre la myocardite, d’après un travail préliminaire publié le 27 juillet sur la plateforme MedRxiv et relayé par le New Scientist. Les auteurs estiment que “les jeunes hommes infectés par le virus sont six fois plus susceptibles de développer une myocardite que ceux qui ont reçu le vaccin”. Leur travail n’a toutefois pas encore fait l’objet d’une relecture par d’autres scientifiques.

Pour arriver à cette estimation, les trois auteurs – deux spécialistes des statistiques en santé publique et une cardiologue pédiatre – ont étudié, aux États-Unis, la fréquence de survenue des myocardites chez les personnes non vaccinées ayant contracté le Covid-19 entre avril 2020 et mars 2021.

Quelque 450 cas par million contre 77 avec le vaccin

“Les garçons âgés de 12 à 17 ans étaient les plus susceptibles de développer une myocardite dans les trois mois suivant la contraction du Covid-19, avec un taux d’environ 450 cas par million d’infections”, précise l’hebdomadaire britannique. Loin devant les 77 cas par million dans le même groupe d’âge et de sexe après une première ou une seconde dose de vaccin.

Une étude parue en juillet 2020 avait déjà relevé une inflammation du myocarde chez des personnes ayant souffert de formes légères du Covid-19.

Mendel Singer, de l’université Case Western Reserve, coauteur de la prépublication, commente :

Si vous vous souciez d’une inflammation cardiaque, le pari le plus sûr est de prendre le vaccin.”

La survenue de myocardites chez de rares vaccinés reste un mystère, souligne le New Scientist, qui rappelle l’hypothèse – non prouvée – d’une attaque du cœur par le système immunitaire de l’individu. La raison pour laquelle les jeunes hommes sont les plus touchés demeure quant à elle inconnue.

Source

L’indépendance et la qualité caractérisent ce titre né en 1821, qui abrite certains des chroniqueurs les plus respectés du pays. The Guardian est le journal de référence de l’intelligentsia, des enseignants et des syndicalistes. Orienté au

[…]

Lire la suite