Les sunnites marginalisés du Liban et l’exemple taliban

Bien que lointain, le retour au pouvoir des islamistes sunnites talibans en Afghanistan pourrait contribuer à remobiliser les sunnites au Liban, en situation de déclassement politique et social inédit, selon Daraj.

Le retour des talibans à Kaboul peut-il avoir des conséquences sur le Liban ? Cela ne paraît pas évident, compte tenu de la distance qui nous sépare de l’Afghanistan. En outre, le Liban ne fait pas partie des préoccupations du mouvement aujourd’hui installé à Kaboul. Il n’en reste pas moins que les événements qui se déroulent là-bas sont suivis de près au Liban. Notamment par les sunnites libanais.

Les sunnites du pays du Cèdre vivent une période des plus difficiles. Le vide politique qui accable leur communauté s’ajoute à leur défaite confessionnelle et l’aggrave. Ils sont marginalisés non seulement par les chiites du Hezbollah, mais aussi par les chrétiens du président maronite Michel Aoun.

Ce qui se passe en Afghanistan résonne avec leur détresse. Pour eux, c’est le signe du retour en force d’un groupe avec lequel ils partagent la même conscience confessionnelle.

Les sunnites libanais se sentent profondément orphelins et abandonnés.”

Ils se sont longtemps tournés vers l’Arabie Saoudite, puis vers la Turquie, mais Ankara n’est pas pressée de les prendre sous son

[…]

Lire l’article original

Source

Daraj, “Escalier”, est un site d’information alternatif né en 2017 à Beyrouth. Son équipe rédactionnelle est composée de journalistes professionnels du Liban et d’autres pays arabes. Par ses rubriques, le site tranche avec les médias arabes

[…]

Lire la suite