Les VTubers, des youtubeurs virtuels aux revenus bien réels

Fruits de l’intelligence artificielle, les VTubers, ou virtual youtubers, sont des avatars utilisés par des créateurs de contenus pour se mettre en scène dans des vidéos. Le phénomène, très présent en Asie, rencontre un franc succès sur YouTube : il génère un nombre de vues considérable, et donc d’importants revenus pour les entreprises qui en sont à l’origine.

Fini les youtubeurs en chair et en os : les nouveaux influenceurs du web sont virtuels. Créés à partir d’animation 2D et 3D, ces avatars appelés VTubers ou virtual youtubers (“youtubeurs virtuels”) permettent aux créateurs de contenus de se représenter sous un autre visage dans leurs vidéos, explique Makeusof. Ces avatars virtuels se basent sur les mouvements et les expressions d’une personne bien réelle, grâce à la méthode de la capture de mouvement et de la reconnaissance faciale, note le site spécialiste des nouvelles technologies.

Avec près de 5 millions d’abonnés sur l’ensemble de ses trois chaînes, Kizuna A.I. est la youtubeuse qui a rendu ce phénomène viral sur YouTube, explique Rest of WorldProduite par la société japonaise Activ8 en 2016, elle se définit comme une “intelligence artificielle indépendante”. Aujourd’hui, elle est devenue un véritable objet de la culture pop japonaise : on la retrouve en concerts, sur les plateaux de télévision et même comme ambassadrice de l’une des campagnes de l’Office de tourisme japonais aux États-Unis en 2018, rapportait Tokyo Otaku Mode News.

Ces avatars représentent un gros potentiel financier pour les entreprises qui les produisent et qui peuvent les contrôler à leur guise, souligne Rest of world. Ils récoltent des revenus pouvant atteindre, comme l’avatar “Coco”, jusqu’à 2 millions d’euros, grâce au nombre considérable de vues qu’ils génèrent et aux abonnés qu’ils rassemblent, indique Playboard, l’agrégateur de statistiques financières de YouTube.

Progressivement, la pratique du VTubing s’est répandue dans le monde entier, en Amérique latine et en Europe notamment. Rest of world remarque qu’elle est devenue l’une des tendances les plus populaires en 2021, avec la fermeture des espaces publics du fait de la crise sanitaire. Il existe ainsi aujourd’hui plus de 10 000 profils de VTubers actifs, note Makeusof.

Les grandes multinationales ont aussi compris l’opportunité d’avoir un youtubeur virtuel à leur disposition. Ainsi, en avril 2021, Netflix a créé son propre modèle de VTuber pour faire la promotion des séries japonaises que la plateforme diffuse, rapporte The Verge.