Lot-et-Garonne: un homme interpellé après avoir frappé sa femme enceinte de 4 mois

Pour un sandwich donné à son chien, un homme a roué de coups sa compagne enceinte. Cet Agenais avait été déjà condamné pour des faits similaires. 

Au lendemain des faits, l’homme ne se souvient de rien. Pourtant, dans la nuit de mardi à mercredi, cet Agenais de 22 ans a assené plusieurs coups de pied et coups de poing à sa compagne de 23 ans, enceinte de 4 mois. La fois de trop pour cette dernière qui a par la suite révélé que les violences conjugales étaient récurrentes. Si le contexte qui entoure les faits reste à éclaircir en partie, les premières versions recueillies par la Police nationale laissent apparaître un motif aussi sordide qu’ubuesque qui a entraîné les coups.

Réfugiée chez une voisine

Installé à Agen, l’homme aurait en effet piqué une colère après que son chien ait ingurgité un sandwich. Aux alentours de 4 heures du matin, il s’en prend à sa compagne et lui porte plusieurs coups notamment sur le ventre. Livrée à elle-même, la jeune femme a dû encaisser les coups, y compris à l’extérieur du domicile lorsqu’elle tentait de fuir. Elle a finalement pu trouver refuge chez sa voisine, pétrie de peur. Alertée dans la nuit, la Police nationale est intervenue pour mettre fin au calvaire. L’homme a été interpellé et placé en garde à vue. 

Condamné pour des faits similaires

Mais les forces de l’ordre ont rapidement retracé le pedigree de l’auteur des faits connu des services de police. Il avait déjà été condamné pour des faits similaires sur son ex-compagne et avait écopé d’un sursis. S’il a déclaré au cours de sa garde à vue qu’il n’avait aucun souvenir de la veille, il ne remet pas en doute les propos de sa femme ainsi que les violences qu’elle a pu subir et qui ont entraîné 5 jours d’incapacité temporaire de travail. L’auteur des faits sera déféré mercredi devant le parquet d’Agen.