Saint-Sulpice-et-Cameyrac, commune gérée par l’État pour l’été

En 23 ans de service, de l’emploi-jeunes des débuts à l’agent d’accueil titulaire d’aujourd’hui, Mélanie Vaisenberg n’avait jamais vu ça, forcément. Depuis le 17 juin, plus d’élus pour conduire la mairie et pour cause : les élections de 2020 ont été annulées (1). « Ce n’est pas banal », glisse-t-elle entre deux appels. « Mais cela se passe très bien. » Au fond à gauche, le bureau du maire… sans maire. Mais un accent rocailleux et chaleureux du Béarn.

Pas d’écharpe tricolore pour Henri Betbeder même s’il fait office de premier magistrat. Le retraité est le président de la délégation…