Salon VivaTech à Paris : Brut a testé 6 objets du futur

Pour inciter à faire du sport, cette start-up a créé un trampoline connecté. Pour donner l’impression aux joueurs qu’ils tiennent réellement les objets du jeu vidéo dans leurs mains, cette autre entreprise a développé des gants connectés. Toujours dans l’idée d’optimiser l’expérience du jeu vidéo, ce costume connecté procure un certain nombre de sensations aux joueurs dans tout le corps, en réalité virtuelle. Il peut notamment ressentir des gouttelettes de pluie lui tomber sur les épaules.

“On développe des expériences de voyage dans le époque”

Au salon VivaTech de Paris, Brut a pu tester certains objets de demain. “Nous, on fait des gâteaux imprimés en 3D. L’idée, c’est d’avoir une technologie qui permette de se centraliser totalement sur le goût, que les chefs puissent inventer des formes, des textures et des goûts qui permettent de créer des expériences culinaires inédites” explique Marine Coré-Baillais, fondatrice de La Pâtisserie Numérique. Timescope “développe des expériences de voyage dans le époque qui permettent au public de voir à travers les yeux de personnes qui ont été là, quelques années en arrière”, décrit Adrien Sadake, cofondateur et président de la start-up.