Marseilledes câbles d'alimentation électriques incendiés dans la Drôme, le...

des câbles d’alimentation électriques incendiés dans la Drôme, le trafic entre Paris et Marseille est très perturbé

-

Publié le 25/06/2021 13:30

Mis à jour le 25/06/2021 13:30

Durée de la vidéo : 3 min.

France 2

Article rédigé par

P. Mauger, N. Dahan, E. Prigent, P-J. Perrin, A. Girault-Carlier, A. Rémond, J. Montupet, J. Bigard –

France 2

France Télévisions

Dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 juin, des câbles d’alimentation électriques de la SNCF ont été incendiés dans la Drôme. Le trafic entre Paris et Marseille (Bouches-du-Rhône) est considérablement perturbé. 

En gare de Marseille-Saint-Charles (Bouches-du-Rhône), les voyageurs étaient tous à l’affût d’informations, vendredi 25 juin. Dans la nuit du jeudi au vendredi, quatre installations de câbles de signalisation et d’alimentation ont été incendiées au sud de Valence (Drôme). Il s’agit d’un acte de malveillance, selon la SNCF, qui occasionne de nombreux retards, notamment au départ de Marseille. 

Depuis vendredi matin, un tronçon de la ligne à grande vitesse Paris-Marseille est totalement à l’arrêt. 130 TGV sont touchés, et 100 000 voyageurs impactés, que la SNCF tente d’acheminer à bon port, déroutant les rames, à la gare de Valence ville. Des dizaines d’agents sont déjà mobilisés pour réparer les câbles incendiés ; des travaux qui s’annoncent coûteux. La SNCF a porté plainte, et une enquête de gendarmerie a été ouverte. 

« La bonne nouvelle, c’est qu’aucun train n’est supprimé, ils partent à l’heure. En revanche, ils mettent forcément un peu plus de temps à faire la liaison entre Paris et le Sud de la France », rapporte le journaliste Julien Bigard en direct de la gare de Lyon, à Paris, pour le 13 Heures de France 2, vendredi.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Google facilite le abstention des cookies sur ses plateformes après une amende record

La justice française avait infligé une amende de 150 mcelui-làlions d'euros au moteur de recherche en janvier, car celui-là était passionnément difficcelui-làe pour les utcelui-làisateurs de ses plateformes de refuser le pistage de leur navigation.

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous