PolitiqueLe gouvernement face au mouvement « antivax »

Le gouvernement face au mouvement « antivax »

-

Face à une mobilisation plus forte qu’attendue des « antivax », le gouvernement se retrouve au défi de convaincre les hésitants mais garde aussi l’œil sur les adversaires les plus radicaux du pass sanitaire, dont la virulence inquiète certains élus

« Non au pass nazitaire », « fausse pandémie, vraie dictature », « Pays de Pasteur, pas de passepeur » ou « Je ne suis pas un QR Code », pouvait-on lire sur les pancartes du cortège. Les manifestations contre le pass sanitaire étaient nombreuses ce samedi 17 juillet. Le ministère de l’Intérieur a recensé samedi 136 rassemblements qui ont réuni 114 000 personnes, dont 18 000 à Paris, pour protester contre l’extension du pass sanitaire et la « dictature » qu’elle représente pour certains.

Une adhésion forte

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qualifie ces manifestants antivax de « frange capricieuse et défaitiste, très minoritaire, qui se satisferait bien de rester dans le chaos et l’inactivité », dimanche dans une interview au journal Le Parisien. Il leur oppose « la France laborieuse et volontariste, qui veut mettre le virus derrière elle et travailler ».

Une large majorité de Français (76 %) approuve la décision du chef de l’État de rendre obligatoire la vaccination pour les personnels soignants et d’autres professions, avec sanctions à la clef, selon un sondage Elabe pour BFMTV mardi. L’extension du pass sanitaire (vaccination complète ou test négatif récent) recueille aussi une majorité d’approbations, qui varie de 58 % à 76 % suivant les lieux concernés.

Fort de ce soutien, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a écrit dimanche 18 juillet aux préfets pour leur demander de la fermeté dans l’application des nouvelles mesures anti-Covid. Cela en attendant l’avant-projet de loi présenté ce lundi 19 juillet en Conseil des ministres, qui doit en détailler l’application des mesures annoncées par Emmanuel Macron la semaine dernière.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a dénoncé de son côté vendredi l’opposition d’une « ultra-minorité » contre l’extension du pass sanitaire, regrettant « l’outrance permanente » de ces opposants, qui avancent des choses « totalement délirantes ».

Mais entre les convaincus et les plus hostiles, « il y a évidemment des Français qui doutent sincèrement, à convaincre », admet Gabriel Attal, qui appelle chacun des 37 millions de vaccinés à l’y aider, « dans son cercle familial, amical ou professionnel ».

« Dictature »

En plus des pancartes, quelques tracts détournant l’étoile jaune avec la mention « pass sanitaire » étaient visibles dans les manifestations. Une utilisation d’un symbole de l’oppression des juifs par les nazis insupportable pour de nombreux politiques.

Ainsi, si le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a estimé que le vaccin obligatoire semblait être une « mesure disproportionnée », il a toutefois souligné que l’opposition au pass vaccinal ne devait pas s’exprimer « avec des termes inappropriés. Non, le vaccin librement consenti n’est pas un apartheid et sa diffusion ce n’est pas la Shoah », a-t-il dit.

«Comparer le #PassSanitaire avec la #Shoah ou l’étoile jaune est complètement dégueulasse. Certains deviennent fous !», a pour sa part twitté Robert Menard, maire de Béziers proche du RN.

Comparer le #PassSanitaire avec la #Shoah ou l’étoile jaune est complètement degueulasse. Certains deviennent fous !

— Robert Ménard (@RobertMenardFR) July 13, 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Face au réchauffement climatique, nos organismes ne pourront pas tout supporter

Notre corps est en mesure de réguler sa température interne et de s’acclimater, mais jusqu’à une certaine limite. L’humidité...

Lot-et-Garonne : Une récolte des prunes précoce et peu quantitative

Avec un peu d’avance, les prunes détiennent commencé à être ramassées dans le Lot-et-Garonne. Au Domaine quelque Lacenne, à Sembas, on s’attend à une petite récolte, notamment à cause quelque l’épisoquelque quelque gel.

une série rendue possible par #MeToo

La nouvelle saison d’American Crime Story donne à Monica Lewinsky, coproductrice, l’occasion de donner sa version du retentissant scandale sexuel...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous