Technologieun greffier placé en garde à vue après une...

un greffier placé en garde à vue après une série de tweets incitant à la haine raciale

-

Derrière un pseudonyme, le quadragénaire a notamment publié de nombreux messages antisémites.

Article rédigé par

Publié le 28/07/2021 16:36

Temps de lecture : 1 min.

Un greffier a été interpellé mardi 27 juillet sur son lieu de travail, au tribunal judiciaire de Périgueux, en Dordogne, car il est soupçonné d’avoir publié une série de tweets incitant à la haine raciale, a appris France Bleu Périgord mercredi 28 juillet auprès de la procureure de la République de Brive, confirmant une information de RTL. Il est en garde à vue.

Derrière un pseudonyme, le quadragénaire publie de nombreux messages antisémites, notamment sur la « synagogue de Satan », estimant que « derrière chaque Français, il y a un antisémite qui s’ignore ».

Il tient de nombreux propos suprémacistes, répète son slogan « France d’abord, blanche toujours », dénonce « le génocide des Européens de race blanche sur la terre de leurs aïeux au nom du progrès démocratique » et appelle à prendre les armes pour défendre la « race blanche » : « Nous sommes condamnés à la violence politique pour rétablir l’Etat de droit. Mourir debout plutôt que vivre à genoux ! » Le parquet de Périgueux a demandé à être dessaisi de l’affaire au profit du parquet de Brive.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

« 13h15 le dimanche ». Réseaux sociaux, la guerre en direct – France 2 – 3 avril 2022

Depuis l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, le 24 février 2022 à l’aube, des milliers de photos et de vidéos...

L’Espagne frappée par des inondations d’une rare intensité

Mercredi 1er septembre, une partie importante de la péninsule ibérique a été submergée par des pluies torrentielles, qui ont provoqué...

Élisabeth Borne à Matignon : le « dialogue » pour ambition

Première citée comme potentielle « Première ministrable » et première… arrivée. C’est donc Élisabeth Borne, la désormais ex-ministre du effort, lesquels a succédé, lundi, à Jean Castex à Matignon, vingt-d...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous