InternationalAprès la crise des 737 MAX, Boeing à nouveau...

Après la crise des 737 MAX, Boeing à nouveau bénéficiaire

-

Frappé de plein fouet par l’arrêt du trafic aérien et affaibli par les déboires du 737 MAX, l’avionneur américain, Boeing, a gagné de l’argent pour la première fois depuis deux ans. Et espère que la Chine ne tardera pas à lui commander de nouveaux appareils.

Boeing a annoncé le 28 juillet ses premiers bénéfices depuis près de deux ans, relate le Wall Street Journal. Au deuxième trimestre, le géant américain a ainsi dégagé 567 millions de dollars de bénéfice alors que l’an dernier, sur la même période, il enregistrait des pertes de 2,4 milliards de dollars.

La reprise est à mettre sur le compte d’un carnet de commandes qui commence à nouveau à se remplir. “Son chiffre d’affaires a ainsi progressé de 44 % pour atteindre 17 milliards de dollars tandis que les livraisons, dont 47 737 MAX, ont quadruplé par rapport à l’an dernier”, note le journal économique.

En dépit des deux crashs en Indonésie et en Éthiopie de 737 MAX, Boeing continue de miser sur cet appareil moyen-courrier. Mais, “pour prendre part pleinement à une reprise plus forte que prévu du transport aérien”, le constructeur dit avoir besoin de commandes en provenance de Chine. “Boeing n’a reçu aucune nouvelle commande de la Chine en près de quatre ans”, rappelle le WSJ. Et, si le 737 MAX a à nouveau été autorisé à voler fin 2020 un peu partout à travers le monde, Pékin ne lui a toujours pas donné son feu vert.

Dans un message à ses employés, David Calhoun, le numéro un de Boeing, a expliqué que leur salaire était, entre autres, conditionné aux relations commerciales sino-américaines. Et à la conclusion d’un accord entre les deux pays. Histoire probablement de justifier, à côté de l’annonce de la reprise du carnet de commandes, le licenciement “de 10 000 employés supplémentaires d’ici la fin de l’année”, écrit le Wall Street Journal.

Un nombre cependant inférieur à ce que le constructeur avait initialement annoncé. Des 160 000 employés qu’il comptait début 2020, il ne devait en rester que 130 000 fin 2021. Au lieu de 30 000 suppressions d’emplois, Boeing les chiffre désormais à 20 000.

Source

C’est la bible des milieux d’affaires. Mais à manier avec précaution : d’un côté, des enquêtes et reportages de grande qualité ; de l’autre, des pages éditoriales tellement partisanes qu’elles tombent trop souvent dans la mauvaise foi la plus

[…]

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Un (triste) record de chaleur battu ce 18 juin 2022 à Agen…

Ce samedi 18 juin 2022 restera donc dans les annales. quelquepuis que Météo France réalise quelques relevés quelque températures (c’est-à-dire au moins quelquepuis l’après-guerre) jamais le thermomètre ne s’était aussi affolé une personne mois quelque...

La dernière blessure de Vardy avec l’espoir du manager de Leicester City, Brendan Rodgers

Une campagne infructueuse en Ligue Europa a vu Leicester City reléguée à une première compétition de niveau inférieur, la...

Du Liban à l’Iran, la déchéance de l’“axe de la résistance”

Les pays formant le “croissant chiite” sont tous dans un triste état. Pour L’Orient-Le Jour, la responsabilité de Téhéran n’est certes...

Une loi ultra-restrictive sur l’avortement entre en vigueur au Texas

En l’absence d’intervention de la Cour suprême, les cliniques pratiquant l’avortement au-delà de six semaines de grossesse pourront être...

Éric Zemmour n’aura plus d’émission sur CNews après la décision du CSA

Par Sudouest.fr avec AFPPublié le 13/09/2021 à 9h55Mis à jour le 13/09/2021 à 9h57Éric Zemmour, dont le temps de...

En Italie, Dostoïevski victime d’une tentative de censure ?

L’écrivain transalpin Paolo Nori, qui devait donner un cours sur le célèbre auteur russe Dostoïevski, a dénoncé une tentative...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous