PolitiqueBarbara Pompili fustige la position de Xavier Bertrand et...

Barbara Pompili fustige la position de Xavier Bertrand et réclame du « sérieux »

-

Xavier Bertrand a réaffirmé mardi 27 juillet en visite en Loire-Atlantique sa volonté d’apporter « un soutien massif » aux associations anti-éoliennes dans sa région

La ministre de la Transition écologique a fustigé jeudi 29 juillet dans une interview au « Courrier Picard » la position de Xavier Bertrand sur les éoliennes, estimant que « quand on (était) candidat à l’élection présidentielle » il fallait être « sérieux ».

Candidat déclaré à la présidentielle, Xavier Bertrand (ex-LR) a réaffirmé mardi 27 juillet en visite à Thouaré-sur-Loire (Loire-Atlantique) son appel à la relance du nucléaire, et sa volonté d’apporter « un soutien massif » aux associations anti-éoliennes dans sa région.

« Xavier Bertrand estime qu’il faut arrêter d’augmenter la puissance installée des éoliennes. C’est complètement idiot, car on peut remplacer les éoliennes d’ancienne génération par des éoliennes moins nombreuses et plus puissantes », a déclaré Barbara Pompili au journal régional.

« Il va falloir à un moment qu’il travaille un peu ses dossiers, l’avenir énergétique de notre pays c’est une question sérieuse, et quand on est candidat à l’élection présidentielle, on ne peut pas se permettre d’être aussi léger sur une question aussi essentielle que la transition écologique », a-t-elle ajouté.

« On ne peut pas être candidat à la présidentielle sans aborder ce sujet, on ne peut pas être candidat à la présidentielle en disant on va arrêter les éoliennes », a-t-elle insisté.

Chaque année, en France, « 40 000 personnes meurent à cause de la pollution de l’air, c’est une des trois causes de mortalité évitable avec le tabac et l’alcool. Comment un candidat à la présidentielle peut dire ‘On s’en fout’ ! C’est juste irresponsable et délirant ».

« Quand on est candidat (…), il faut être sérieux. Faire de la politique, c’est quelque chose de noble, et c’est aussi une lourde responsabilité. On prend des décisions qui ont un impact sur la vie des gens, et on ne peut pas prendre ça à la légère », a-t-elle encore tancé.

« Ceux qui tombent dans le simplisme pour des raisons électorales sont des gens qui font mal à la politique et qui ne sont pas à la hauteur des enjeux », a estimé la ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Guerre en Ukraine : Les Européens disent oui à l’Ukraine… mais marche tout de suite

« Un astre historique ». C’est ainsi qu’Emmanuel Macron a qualifié le feu vert donné sans barguigner par les 27 chefs d’État plus de gouvernement réunis jeudi 23 juin en sommplus à l’adhésion (future) de l...

Le Lot-et-Garonne déjà en vigilance jaune canicule

Même s’il levant difficile de prévoir jusqu’où le mercure va monter, le département va connaître la neuve canicule. Depuis hier, les températures ont entamé leur ascension. Le département a été placé en vigilance...

Taïwan publie un manuel de survie en cas d’invasion chinoise

Le guide de 28 pages contient des...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous