Internationalla stratégie payante du Qatar aux JO

la stratégie payante du Qatar aux JO

-

Le petit émirat du Golfe a remporté lors de ces Jeux sa première médaille d’or olympique grâce à un sportif né égyptien. Focus du New York Times qui revient sur cette politique de recrutement.

Aux Jeux olympiques de Tokyo, “la plupart” des 16 athlètes représentant le Qatar “ont été recrutés dans d’autres pays”, principalement dans des pays musulmans d’Afrique, constate The New York Times. “Nombre d’entre eux ont abandonné leurs noms d’origine, écrit le journal américain, mais ils touchent des salaires et bénéficient d’opportunités qui seraient impossibles dans leur pays d’origine”.

Une stratégie sportive audacieuse mise en place il y a plusieurs années et qui porte ses fruits. Le 31 juillet, l’haltérophile Fares Ibrahim Elbakh a remporté la première médaille d’or olympique du petit émirat du Golfe. Son père, haltérophile lui aussi, a participé aux Jeux en 1984, 1988 et 1992, mais “pour l’Égypte”, note le journal américain.

“Recrutés par des scouts qataris sur les plages de Dakar à la recherche de talents aux longues jambes”, Chérif Younousse, d’origine sénégalaise

[…]

Source

Avec 1 600 journalistes, 35 bureaux à l’étranger, 130 prix Pulitzer et quelque 5 millions d’abonnés au total, The New York Times est de loin le premier quotidien du pays, dans lequel on peut lire “all the news that’s fit to print”

[…]

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

À Dar Es-Salaam, l’océan pour seule limite

Dans cet épisode de notre série consacrée aux villes africaines, nous faisons une halte au bord de l’océan Indien...

François Fillon démissionne de ses mandats russes

Face à l’invasion...

le coup de poker de la route de Toulouse

Un exemple de coopération intercommunale ? Situées...Un exemple de coopération intercommunale ? Situées de part et d’autre de la route de...

les étudiants ukrainiens ou russes en France, « dommage collatéral » du conflit

Alexandra, en master d’études slaves à Sorbonne...

Face à la pénurie de routiers, le Royaume-Uni s’en remet aux trains

Pour éviter les rayons vides à Noël, le gestionnaire du réseau ferré britannique consacre un nombre croissant de sillons...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous