Internationalles informations de la nuit

les informations de la nuit

-

Côte d’Ivoire : Ouattara libère 78 opposants. Dans un nouveau geste d’apaisement, le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé vendredi “la libération provisoire de 69 personnes et la grâce de 9 autres détenus arrêtés au moment des violences politiques lors de la dernière présidentielle”, rapporte RFI. M. Ouattara a ainsi répondu positivement à l’ancien président Laurent Gbagbo – qu’il avait rencontré le 27 juillet dernier –, qui lui avait fourni une liste de 110 noms de détenus qu’il souhaitait voir libérer. “L’examen de la situation d’autres personnes encore détenues se poursuit”, a précisé le président lors de son discours à la Nation, à la veille de la fête de l’indépendance. Alassane Ouattara avait été réélu en octobre 2020 pour un troisième mandat lors d’une présidentielle boycottée par l’opposition. La campagne et l’élection avaient entraîné des troubles qui ont fait une centaine de morts.

Nicaragua : le principal parti d’opposition invalidé par les autorités. Le président nicaraguayen Daniel Ortega poursuit l’éradication de toute opposition à l’approche de l’élection présidentielle du 7 novembre. Vendredi, le Conseil suprême électoral a invalidé le principal parti d’opposition, Citoyens pour la Liberté (CxL), “qui chapeautait une alliance de plusieurs partis contre la réélection” d’Ortega, qui brigue un quatrième mandat consécutif, écrit Infobae. Daniel Ortega, qui avait déjà ordonné l’arrestation des sept candidats potentiels les plus sérieux pour la présidentielle, n’a plus face à lui aucun candidat susceptible de mettre en danger sa réélection. Parallèlement, les États-Unis ont gelé vendredi les visas de 50 personnes proches de responsables nicaraguayens liés au gouvernement Ortega.

Pétrolier attaqué en mer d’Oman : les États-Unis accusent l’Iran. L’armée américaine a publié vendredi les résultats de son enquête sur l’attaque du pétrolier MT Mercer Street en mer d’Oman, le 29 juillet dernier, et pointe du doigt la responsabilité de l’Iran, rapporte le Wall Street Journal. Des fragments de drone retrouvés sur le pétrolier, géré par une société appartenant à un milliardaire israélien, seraient de fabrication iranienne, selon Washington. Des accusations reprises vendredi par le G7, dont les membres ont affirmé dans une déclaration commune que “tous les éléments de preuve disponibles désignent clairement l’Iran”. Téhéran nie toute responsabilité dans l’attaque, qui a fait deux morts.  

Sélection de la rédaction

  • Côte d’Ivoire
  • Informations de la nuit

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

La Rochelle : la première botte de paille pour la future école Lavoisier

un n’est pas la première pierre, encore moins un parpaing, seulement une botte de paille qui symbolise le début de la reconstruction de l’école Lavoisier, à Villeneuve-les-Salines. Mercredi 8 juin, le chan...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous