InternationalPour les atolls du Pacifique, les nuages s’accumulent

Pour les atolls du Pacifique, les nuages s’accumulent

-

Cyclones, sécheresses, grandes marées et montée des eaux : l’avenir s’annonce sombre pour les atolls du Pacifique. Certains pourraient même potentiellement disparaître d’ici à la fin du siècle, comme l’explique le dernier rapport du Giec sorti le 9 août et repris par la presse britannique.

Le dernier rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) est alarmiste en tout point. Et pour certains atolls du Pacifique, il est temps de tirer la sonnette d’alarme : le rapport annonce le “risque de disparition de pays entiers au cours de ce siècle”, rapporte le Guardian.

La montée des eaux

Les catastrophes climatiques se multiplient dans cette région, et l’augmentation du niveau de la mer risque de faire disparaître certains atolls.

Le rapport du Giec propose cinq scénarios correspondant à différents niveaux d’émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre. Conclusion : chaque demi-degré supplémentaire provoque une kyrielle de catastrophes climatiques toujours plus perceptibles et extrêmes, résume le Guardian.

Satyendra Prasad, ambassadeur et représentant permanent des Fidji auprès des Nations unies, comprend bien l’urgence à laquelle font face ces îles :

Le rapport [du Giec] est particulièrement inquiétant. […] Il présente plusieurs scénarios auxquels nous réfléchissons dans le Pacifique : hausse du niveau de l’océan, submersion des territoires côtiers, risque de disparition de pays entiers au cours de ce siècle. Les échéances seront certainement beaucoup plus brèves que prévu.”

Par ailleurs, un rapport de Greenpeace Australia Pacific montre “l’injustice climatique” a laquelle font face ces atolls. Alors que cette région n’est responsable que de 0,23 % des émissions mondiales, elle sera la première à ressentir les effets néfastes de la hausse des températures mondiales. “La salinité va augmenter, le niveau de la mer va augmenter… Ce qui signifie qu’une superficie non négligeable des archipels des Kiribati, du Vanuatu et des îles Salomon, entre autres, deviendra invivable”, avertit le Dr Nikola Casule, responsable de la recherche et des investigations à Greenpeace Australia Pacific.

“Grandes marées”

Cependant, les pays insulaires du Pacifique font face à “des problèmes plus complexes que la seule submersion, titre The Economist. D’autres

[…]

Joséphine Maunier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous