PolitiqueMacron met en garde contre « la liberté égoïste »

Macron met en garde contre « la liberté égoïste »

-

Lors de la traditionnelle cérémonie d’anniversaire de la libération de la ville de Bormes-les-Mimosas, le chef de l’État a fait un parallèle avec la situation sanitaire, évoquant cette liberté qui « permet de protéger le collectif »

Emmanuel Macron a appelé mardi à Bormes-les-Mimosas (Var) les Français à faire vivre une « histoire collective » de leur pays basée sur une « liberté qui permet de protéger » et non sur une « liberté égoïste ».

« Il n’y a aucune nation qui tienne si chacun demande ses droits avant de savoir quel devoir il a à l’égard de la nation », a déclaré le chef de l’État en participant, comme chaque année depuis quatre ans, à la cérémonie d’anniversaire de la libération de Bormes-les-Mimosas (Var), la commune sur laquelle se trouve le fort de Brégançon, la propriété de l’État où il passe ses vacances.

« Notre destin est d’abord une histoire collective où rien n’est possible sans la contribution de tous », a-t-il ajouté dans un discours où il a multiplié les parallèles entre l’engagement des soldats et résistants de la 2e guerre mondiale et l’actualité. Car, selon lui, « être citoyen, ce n’est pas demander toujours des droits supplémentaires » mais « d’abord tenir ses devoirs » à « l’égard de la nation qui nous protège, nous éduque, nous soigne… ».

« Protéger le collectif »

Sans faire explicitement référence aux accusations de « dictature sanitaire » portées par certains opposants à la vaccination et au pass sanitaire, il a mis en garde contre la « liberté égoïste » qui serait « un droit qu’on met en étendard, chaque matin, au nom de tout et de rien, et de n’importe quoi ».

« La liberté n’existe » que si elle « respecte la liberté de tous » et « permet de protéger le collectif », selon le chef de l’État. « C’est cela le message des combattants il y a 77 ans », a-t-il ajouté avant de rendre hommage à Pierre Velsch, 95 ans, dernier survivant des commandos d’Afrique, nommé au grade de commandeur de la Légion d’honneur.

À la fin de la cérémonie, Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte, a salué les quelque 200 personnes présentes, dont le maire de Toulon, sans participer au bain de foule traditionnel à cause du Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Vieira envoie un avertissement de complaisance à ses joueurs avant la FA Cup d’Everton

Le patron du palais, Patrick Vieira, estime que s'ils veulent continuer à obtenir des résultats comme celui contre Man...

La chronique de Jean-Claude Guillebaud : L’Occident est-il « délabré » ?

Depuis le dramatique fiasco de Kaboul en Afghanistan (qui n’est pas terminé), les commentateurs ont renchéri sur cette humiliante...

Au Chili, la langue indienne yagan disparaît après le décès de sa dernière locutrice

Cristina Calderón est morte mercredi 16 février, au Chili. Elle était la dernière locutrice de la langue yagan. Avec elle disparaît...

Législatives en Charente-Maritime : les réactions après le second tour

Sylvie Marcilly, présidente du Conseil départemental Sylvie Marcilly, présidente du Département Xavier Léoty/ « Sud occident » « À cha...

La thérapie par la lumière rouge améliore la vue

Un traitement expérimental montre qu’une exposition de quelques minutes à la lumière rouge améliore durablement la vision des couleurs,...

des réfugiés syriens menacés d’expulsion pour avoir mangé des bananes 

Une série de vidéos réalisées par des réfugiés syriens, tournant en dérision leurs conditions de vie en Turquie et...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous