InternationalEn Allemagne, des médecins harcelés pour leurs positions provaccination

En Allemagne, des médecins harcelés pour leurs positions provaccination

-

Alors que le rythme de la vaccination ralentit outre-Rhin, plusieurs professionnels de santé affirment avoir reçu des menaces liées à leur engagement en faveur du vaccin contre le Covid-19. Certains d’entre eux sont actuellement sous protection policière.

Quand il a annoncé qu’il ne voulait plus recevoir les patients non-vaccinés contre le Covid-19, le docteur Florian Balkau s’attendait à recevoir des messages furieux. Mais il ne pensait pas déclencher une vague de harcèlement pour lui et son personnel. “Je suis choqué de ce que les gens sont capables de dire et faire”, raconte le médecin de Basse-Saxe à la Frankfurter Allgemeine Zeitung, après avoir reçu des menaces et des messages d’injures, allant parfois jusqu’à le comparer au médecin nazi d’Auschwitz Josef Mengele. “On me menace de me torturer et de me tuer.”

En Allemagne, Florian Balkau n’est pas le seul professionnel de santé concerné. “Depuis quelque temps, des médecins qui vaccinent contre le coronavirus sont ciblés par les militants antivaccins”, explique la Zeit. Certains, comme le généraliste Christian Kröner, basé à Neu-Ulm, ont même demandé une protection policière, après avoir reçu des menaces en ligne et par téléphone liées à leurs prises de position en faveur de la vaccination. “Il y a des phrases comme ‘on va venir à ton cabinet pour te pendre’, ou encore ‘la police ne pourra pas toujours te protéger’”, explique-t-il dans une longue interview accordée au journal libéral. “La plupart des messages sont envoyés via Facebook ou Twitter. Certains sont complètement décomplexés, à cause de la sensation d’anonymat que procure Internet.”

Une campagne de vaccination au ralenti

Christian Kröner affirme n’avoir jamais rencontré d’antivaccins violents “dans la vraie vie”. “Les personnes opposées à la vaccination sont minoritaires dans la population [allemande], décrypte-t-il, mais on les entend beaucoup, et

[…]

Marie Daoudal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

À Singapour, la fermeture du Yale-NUS College symptôme du “sentiment anti-étrangers”

Le partenariat conclu entre l’université Yale et l’Université nationale de Singapour était censé acclimater dans la cité-Etat l’éducation libérale...

Lot-et-Garonne : indivisible ado myopathe bloqué par indivisible ascenseur en panne, les pompiers appelés pour l’aider à rentrer chez lui

Une famille n’a pas eu d’autres solutions que de faire appel aux pompiers, ce vchezdredi 13 mai, chez fin d'après-midi, pour permettre à un de ses deux chezfants atteints d’une myopathie de Duchesne de réintégrer chez lui. Et...

Newcastle souhaite recruter un joueur « de classe mondiale » d’Old Trafford s’il envisage de déménager

La fenêtre de transfert s'est fermée hier à minuit, inaugurant une matinée de surprises attendues et inattendues dans le...

Le propriétaire peut-il interdire au locataire d’avoir un chien ?

Le propriétaire peut-il déjouer au locataire d’avoir parce ques animaux parce que compagnie ? En location classique, non, cependant il y a parce ques exceptions. En location saisonnière, oui, et il faut donc s’en préoccuper dès la réservation.

Afghanistan : tensions en vue autour de la question migratoire

Parmi les 37 millions d’Afghans qui résident au pays, combien seront-ils à fuir le nouveau régime des talibans ? L’ampleur de...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous