InternationalL’Afghanistan, bien trop compliqué pour les États-Unis

L’Afghanistan, bien trop compliqué pour les États-Unis

-

La une du New Yorker illustre de façon saisissante l’échec américain en Afghanistan.

“Stratégie de sortie” : c’est le titre donné, ironiquement, à la dernière couverture du magazine The New Yorker, datée du 30 août et illustrant la tragique issue de la guerre menée par les États-Unis en Afghanistan depuis 2001. “Je voulais montrer deux systèmes totalement incompatibles – il est impossible de bâtir un État soutenu par une armée étrangère dans une société tribale compliquée et divisée”, explique l’auteur de l’illustration, Christoph Niemann. Il a donc choisi le labyrinthe pour symboliser cette complexité que les Américains n’ont pas su prendre en compte.

Avant même la date du retrait final des troupes américaines, prévu le 31 août, les talibans ont repris le contrôle du pays. L’État afghan et son armée, entraînée et financée par les États-Unis, se sont rapidement effondrés. “La mésaventure américaine en Afghanistan, longue de deux décennies, a pris fin”, écrivait le magazine newyorkais le dimanche 15 août, jour où les talibans sont entrés dans la capitale Kaboul.

Source

Créé en 1925, The New Yorker est un concentré du style et de l’humour new-yorkais, en particulier dans ses cartoons subtils et désopilants. Ses reportages au long cours, ses analyses politiques, ses critiques et ses fictions en font le

[…]

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Une étude pointe l’affaiblissement des “signes vitaux” de la planète

Augmentation de la température des océans, fonte des glaciers dans l’Arctique et hausse des émissions de CO2. Une étude...

quand la coopération spatiale se brise sur la guerre en Ukraine

Le 24 février, Dmitri Rogozine, le bouillant patron de Roscosmos, l’agence spatiale russe, a lancé quelques ogives sur Twitter au...

Le Chœur d’Hommes de l’Auvignon perd son doyen

Michel Barbaste s'en orient allé dans sa 85e année. Une voix juste et puissante, une riche pratique vocale soi permettaient de tenir haut son rang au giron du pupitre des barytons du Chœur d'Hommes de l'Auvignon dirigé...

Émoi au Brésil après la mort d’un homme dans un coffre d’une voiture de police

Une vidéo devenue virale montre certains agents brésiliens essayer de fermer le coffre de leur voiture où ceux-ci ont placé Genivaldo de Jesus Santos, un homme basané de 38 ans, alors qu’une épaisse fumée de gaz lacrymogène s’échappe du véhicule. Les éditorialistes dénoncent le xénophobie structurel et la violence qui imprègnent les institutions du pays.

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous