Internationalpas de panique, la quatrième vague est là

pas de panique, la quatrième vague est là

-

Face à la quatrième vague de l’épidémie de Covid-19, la stratégie de l’Allemagne laisse à désirer, selon la Süddeutsche Zeitung. Pour le journal de Munich, la situation est loin d’être aussi grave que lors des précédents pics de l’épidémie, mais les propositions du gouvernement allemand ne sont pas adaptées.

“Ne paniquez pas”, enjoint la Süddeutsche Zeitung, alors que l’Allemagne fait face à une quatrième vague de Covid-19, avec un nombre de contaminations qui augmente dans le pays, notamment auprès des jeunes. “Le nombre de nouveaux cas augmente de façon continue depuis plusieurs semaines et, dans certaines communes, le taux d’incidence a de nouveau largement dépassé les 100”, estime le journal de Munich, qui cite les données de l’Institut Robert-Koch.

La semaine dernière, l’institution chargée du contrôle et de la lutte contre les maladies a enregistré en moyenne 7 185 nouvelles infections journalières, contre environ 5 000 sept jours plus tôt.

Mais “il ne faut pas paniquer”, réitère le journal. Au moins 59 % de la population allemande est complètement vaccinée. Pour les personnes âgées de 60 ans et plus, cette proportion est même de 82 %, ce qui est gage de protection :

Dans les régions où le taux d’incidence sur les sept derniers jours est le plus élevé – en Bavière, c’est la ville de Rosenheim qui détient le record –, bien plus de 90 % des personnes contaminées n’étaient pas vaccinées ou ne

[…]

Source

Créé en 1945, le “Journal du sud de l’Allemagne” compte parmi les quotidiens suprarégionaux de référence du pays. De tendance libérale, il est un grand défenseur des valeurs démocratiques et de l’État de droit. Il emploie ou a employé les meilleures

[…]

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

un sommet pour prendre « un nouveau départ »

Après une courte...

l’Afpa accompagne les futurs jeunes alternants

Le centre Afpa de Rochefort ouvre un dispositif de 15 places à des jeunes de 18 à 29 ans...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous