Internationalcopie sans faute pour Sandra Oh

copie sans faute pour Sandra Oh

-

Sandra Oh tient le premier rôle dans Directrice (The Chair), une comédie dramatique qui aborde le délicat sujet de la liberté d’expression sur les campus américains. L’actrice obtient les félicitations du jury des critiques ; la série, elle, est jugée passable.

“Je n’ai pas l’impression d’avoir hérité d’un département d’anglais. J’ai l’impression qu’on m’a tendu une bombe à retardement parce qu’ils voulaient qu’une femme la tienne quand elle exploserait”, déclare Ji-Yoon Kim (Sandra Oh) à l’une de ses collègues universitaires. Elle vient d’être élue par ses pairs à la tête du département d’anglais de la faculté fictive de Pembroke, aux États-Unis. D’origine coréenne, elle est la première femme, et la première personne issue d’une minorité, à occuper le poste.

Le jour où elle s’installe dans son nouveau bureau, décoré d’augustes portraits à l’huile de ses prédécesseurs, tous aussi blancs que masculins, le fauteuil cède sous son poids. “Cette chute a valeur de présage”, décrypte le magazine américain The Atlantic : il y a quelque chose de “pourri” au royaume de Pembroke, et ce ne sont pas seulement les meubles.

Entre satire féroce et comédie romantique

Mise en ligne le 20 août par Netflix, la minisérie Directrice offre “non pas le récit d’une Américaine d’origine coréenne qui brise le plafond de verre avec un succès retentissant, mais l’histoire d’une femme qui réussit à dépasser ce plafond, avant de se rendre compte qu’elle vacille dangereusement au bord d’un précipice de verre”, résume The Hollywood Reporter. Une mise en scène de cet adage ironique qui veut que, quand on se résout à confier un poste de direction à une femme, c’est que la situation est vraiment désespérée.

À peine en fonctions, Ji-Yoon Kim se voit intimer l’ordre par le doyen Paul Larson (David Morse) de pousser vers la sortie trois professeurs septuagénaires : englués dans le passé, sourds aux préoccupations progressistes de leurs étudiants, ils découragent autant les inscriptions que les donations. La nouvelle directrice devra aussi batailler pour tenter d’obtenir la titularisation d’une talentueuse collègue noire, Yaz McKay (Nana Mensah), et affronter la tempête soulevée par Bill Dobson (Jay Duplass), la rock star du département. Dans le cadre d’un cours sur le fascisme et l’absurde, il a eu la mauvaise idée d’esquisser un salut hitlérien, illico transformé en mème sur les réseaux sociaux. “Pas de nazi à Pembroke !” commence à gronder le campus.

Dans le privé, Ji-Yoon Kim a également de multiples défis à relever. À 47 ans, elle est la mère célibataire de “Ju-ju” (Everly Carganilla), une petite fille d’origine mexicaine qu’elle a adoptée. Et elle doit composer avec l

[…]

Marie Bélœil

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

comment tester plus efficacement pour éviter les fermetures de classes ?

Par Vittoria Colizza, Directrice de recherche - Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm/Sorbonne Université), Inserm et...

une petite fille fête ses 7 ans dans un camp de réfugiés, la vidéo vue dans le monde entier

C’est une vidéo d’anniversaire comme il pourrait y en avoir tant d’autres, mais celle-ci a particulièrement touché les utilisateurs...

39 jours de guerre en Ukraine, et premières frappes “significatives” sur Odessa

Odessa “a longtemps été considérée comme...

Castex : ces derniers jours à Matignon, et sa venue à Agen le 21 juillet

Un documentaire diffusé jeudi soir sur France 2 éclaire le portait d'un "Premier ministre des territoires". lui sera d'aluileurs à Agen dans un mois: purement pour quoi faire ?

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous