TechnologieLa plateforme OnlyFans revient sur sa décision d'interdire les...

La plateforme OnlyFans revient sur sa décision d’interdire les contenus sexuels

-

Le site comptait interdire, à partir d’octobre, les contenus sexuellement explicites, notamment les vidéos pornographiques payantes. Après les nombreuses réactions négatives générées par cette annonce, le réseau social fait marche arrière. 

Article rédigé par

Publié le 25/08/2021 16:19

Mis à jour le 25/08/2021 16:25

Temps de lecture : 1 min.

Marche arrière. La plateforme OnlyFans a annoncé mercredi 25 août être revenue sur sa décision de bannir tout contenu sexuellement explicite. Connu notamment pour les photos et vidéos érotiques ou pornographiques publiées par des créateurs moyennant des abonnements payants, elle avait suscité de vives réactions de la part des utilisateurs à l’annonce de cette nouvelle, le 19 août.

Le fondateur et directeur général du site, Tim Stokely, avait lié sa décision initiale à la menace de grandes banques de mettre un terme à leurs relations avec OnlyFans, par crainte de voir leur réputation entachée. Désormais, le réseau social assure avoir « réuni les garanties nécessaires pour soutenir notre communauté diverse de créateurs ». Le changement de réglementation prévu pour le 1er octobre est donc suspendu a assuré OnlyFans dans un tweet.

Thank you to everyone for making your voices heard.

We have secured assurances necessary to support our diverse creator community and have suspended the planned October 1 policy change.

OnlyFans stands for inclusion and we will continue to provide a home for all creators.

— OnlyFans (@OnlyFans) August 25, 2021

« OnlyFans fait front pour l’inclusion et nous continuerons à offrir un hébergement à tous les créateurs », a poursuivi le message. Le groupe n’a pas donné plus de précisions sur les raisons de ce revirement soudain. La plateforme avait déjà publié un message sur Twitter le 21 août pour soutenir les travailleuses et travailleurs du sexe, nombreux à décrier ce choix : « La communauté OnlyFans ne serait pas ce qu’elle aujourd’hui sans vous. (…) Nous travaillons actuellement pour vous apporter des solutions. »

Fondé en 2016 au Royaume-Uni, OnlyFans a décollé durant la pandémie de Covid-19, qui a maintenu chez eux des centaines de millions d’internautes. La plateforme revendique aujourd’hui plus de 150 millions d’utilisateurs et plus de 1,5 million de créateurs de contenu, auxquels le site dit reverser plus de 5 milliards de dollars par an.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Les friteuses à air chaud ont conquis les cuisines américaines

The New York Times s’intéresse à cet appareil à frire sans huile, qui équipe désormais plus d’un foyer sur...

Dans l’Église française, la “réparation” des abus sexuels commence

Quatre mois après le rapport Sauvé, l’Église catholique française commence à indemniser les victimes, rapporte le quotidien El País.“Le mécanisme...

En Israël, Pegasus provoque un séisme politique

C’est au tour de l’État hébreu lui-même d’être secoué par un scandale autour du logiciel d’espionnage. Selon une enquête journalistique, des...

En Chine, une “ville-éponge” perfectible

Zhengzhou, capitale du Henan, a beau être pilote dans la prévention des inondations, elle ne pouvait pas lutter face aux...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous