Marseilley a-t-il moins de caméras dans "les quartiers nord...

y a-t-il moins de caméras dans « les quartiers nord de Marseille qu’à Tourcoing », comme le dit Gérald Darmanin ?

-

Gérald Darmanin était l’invité de franceinfo mardi 24 août 2021.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Alors que Marseille connaît depuis deux mois une hausse des règlements de comptes sur fond de trafic de drogue, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a suggéré mardi 24 août sur franceinfo qu’il faudrait plus de caméras de vidéoprotection dans la ville. Selon lui, Marseille est particulièrement sous-dotée : « Marseille est une des villes où il y a le moins de caméras de vidéoprotection. Dans les quartiers nord, où je vais tous les deux mois depuis que je suis ministre de l’Intérieur, il n’y a quasiment pas de caméra, a déclaré sur franceinfo Gérald Darmanin. Il y en a plus à Tourcoing qu’à Marseille dans ces quartiers nord alors qu’il y a 300 000 habitants qui y vivent. » Une affirmation plutôt fausse, la cellule Vrai du Faux vous explique. 

Marseille compte 1 500 caméras dans les rues de sa ville, c’est un peu plus que Paris par exemple. C’est surtout beaucoup plus qu’à Tourcoing. Le site de la ville du Nord indique « 175 caméras en 2018 dont 6 nomades ». Selon le cabinet du maire, joint hier par franceinfo, il y a désormais « 295 caméras installées et 15 nouvelles en cours d’installation ».  

Si on regarde plus spécifiquement les quartiers nord de Marseille, le ministre de l’Intérieur a encore plutôt faux. D’après l’adjoint à la sécurité de la mairie de Marseille que nous avons pu joindre, les quartiers nord de la ville disposent d’environ 450 caméras. Un chiffre, là encore, plus élevé qu’à Tourcoing. 

En revanche, si on rapporte ces chiffres à la population, comme le laisse entendre Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur a plutôt raison. Tourcoing, ville de moins de 100 000 personnes, dispose effectivement de davantage de caméras par habitant que les quartiers nord de Marseille. 

Comment expliquer cette différence ? Notamment parce que l’installation d’une caméra dans la rue est un choix politique. C’est une décision et une compétence qui relève du maire. Selon son étiquette ou ses convictions, il y aura plus ou moins de vidéosurveillance. C’est pour cela que certaines villes sont plus équipées que d’autres. 

Autre explication : la mairie de Marseille concède qu’il est difficile d’installer des caméras dans certaines cités des quartiers nord. « Leur durée de vie est d’à peine 48h », selon l’adjoint à la sécurité. Malgré ces dégradations volontaires, la municipalité réfléchit quand même à rajouter des caméras mais plaide surtout pour plus de moyens humains pour lutter contre les trafics.

A lire aussiSujets associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Un plan pour Marseille, trafic de drogues, évacuation d’Afghanistan… Le « 8h30 franceinfo » d’Alexis Corbière

Alexis Corbière, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis sur franceinfo le 15 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)Alexis Corbière,...

En Afghanistan, ces femmes qui défient les talibans dans la rue

Jeudi 2 et vendredi 3 septembre, des dizaines de femmes sont descendues dans les rues d’Hérat et de Kaboul pour revendiquer...

Cyberdéfense : comment la France traque les « infox »

Des dizaines de militaires traquent tout jour les fausses informations sur l’armée française ou bien s’entraînent à dévoiler de potentielles cyberattaques.

L’appel aux dons de Valérie Pécresse a déjà permis de récolter 1,4 million d’euros

Avec 1,4 million d’euros amassés en une semaine,...

plus de 9 000 amendes forfaitaires pour usage de drogue

Plus de 9 000 amendes forfaitaires pour usage de drogues (AFD) ont été établies en un an dans les Bouches-du-Rhône,...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous