International“Comme dans un camp de travail chinois”

“Comme dans un camp de travail chinois”

-

Dans le cadre d’une interview accordée au New York Times, l’opposant au gouvernement russe parle de son emprisonnement qui met à dure épreuve sa santé psychologique. Mais malgré sa situation personnelle compliquée, l’homme croit encore dans un avenir proche sans Vladimir Poutine pour son pays.

Depuis plusieurs mois, il est enfermé dans la colonie pénitentiaire n° 2, à Pokrov, en Russie. Au printemps, il avait commencé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention, mais à quoi celles-ci ressemblent-elles exactement ? En interviewant Alexeï Navalny, le New York Times nous fournit enfin des éléments de réponse concrets, qui lèvent le voile sur le quotidien de l’opposant à Vladimir Poutine le plus célèbre au monde.

L’entretien avec le militant russe commence par une information presque rassurante. “Ici, à Pokrov, personne ne se fait frapper”, avance Navalny, qui, néanmoins, refroidit tout de suite le lecteur :

Ici, la spécialité, c’est la violence psychologique, qui est très sophistiquée. On ne va pas vous frapper, mais on va continuellement vous provoquer, pour que ça soit vous qui frappiez quelqu’un. Et lorsque ce sera le cas, puisqu’il y a des caméras partout, on va pouvoir vous accuser d’agression pour ajouter quelques années à votre peine. Ne pas succomber aux provocations, c’est la chose la plus importante à apprendre ici.”

Pas de tortures physiques, donc, mais des pratiques de détention qui ressemblent fort à des tortures psychologiques. En effet, Navalny serait obligé de “regarder plus de huit heures de

[…]

Source

Avec 1 600 journalistes, 35 bureaux à l’étranger, 130 prix Pulitzer et quelque 5 millions d’abonnés au total, The New York Times est de loin le premier quotidien du pays, dans lequel on peut lire “all the news that’s fit to print”

[…]

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Une conférence internationale sur la Libye à Paris, sans la Libye ?

Ce 12 novembre se tiendra à Paris une conférence internationale sous l’égide de la France sur la situation en Libye....

après la rentrée, des postes en moins ou en plus dans les écoles

Plus ou moins de postes en fonction des inscriptions. Voici venu le temps des ajustements dans les écoles, à...

« Les jours à venir seront de plus en plus durs », prévient Emmanuel Macron

Tout en rappelant qu’il avait « depuis 2017...

Les Néo-Aquitains se disent à la fois heureux et pessimistes

Entre la première édition du Baromètre des territoires, en octobre 2018, et la deuxième, publiée ce mardi 16 novembre, il...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous