Politiqueune concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être »,...

une concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être », selon la CFDT

-

À l’issue d’une entrevue mercredi avec le Premier ministre, Jean Castex qui recevait à partir de mercredi les partenaires sociaux pour un large tour d’actualité, le secrétaire général de la CFDT a qualifié de « lunaire » une concertation au sujet d’une réforme des retraites

Une concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être », alors qu’il « n’y a pas de voie de passage pour une quelconque réforme d’ici 2022 », a affirmé mercredi le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger.

« Toute concertation qui s’opérerait serait un peu lunaire […], on ne va pas se mettre à discuter avec un gouvernement pour nourrir le programme d’un candidat. Ça n’a pas de sens », a déclaré Berger à l’issue d’une rencontre à Matignon avec le Premier ministre Jean Castex, qui reçoit tour à tour les partenaires sociaux jusqu’à vendredi.

Le président de la République avait réaffirmé le 12 juillet sa volonté d’engager la réforme « dès que les conditions sanitaires ser (aient) réunies », demandant au gouvernement de « travailler avec les partenaires sociaux sur ce sujet à la rentrée ».

Unanimité contre

Mais les syndicats et le Medef estiment unanimement – quelles que soient par ailleurs leurs divergences de fond sur le sujet – qu’une telle réforme ne peut être mise en œuvre avant 2022. Berger a également rappelé au Premier ministre l’opposition de la CFDT à la réforme de l’assurance chômage, qui doit entrer en vigueur le 1er octobre.

Il a réaffirmé le souhait de la CFDT que soit mise en place une « allocation » pour les jeunes, la nécessité de mieux traiter la situation des chômeurs de longue durée, et « mis en avant la question des compétences ». S’agissant de l’augmentation des salaires, la CFDT souhaite que le gouvernement fasse « pression sur les branches patronales quand elles ont bénéficié d’aides ».

« Franchement pas le moment »

Le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier, qui était reçu après Laurent Berger, a lui aussi dit au Premier ministre son refus d’entrer dans une concertation sur les retraites.

« Ça n’est franchement plus le moment, on a bien compris […] que ce sujet va venir dans le débat de l’élection présidentielle. Ce n’est pas maintenant […] que je vais rentrer dans une discussion qui conduirait à cautionner un recul de l’âge de la retraite », a-t-il dit à la presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Les conditions d’installationLe contexte économiqueL’environnement éducatif Fiches pratiques Pratique. Publié le 17/03/2022 - 09:23 ...

Téléphones, tablettes, ordinateurs… Cinq questions sur le affréteur universel qui sera bientôt obligatoire dans l’Union européenne

seul accord européen imposera la technologie USB-C à tous les appareils à partir de l'automne 2024.

Le bettong à queue en brosse réintroduit dans le sud de l’Australie

Après plus d’un siècle d’absence, le bettong à queue en brosse, un petit marsupial, est réintroduit dans le sud...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous