ActualitéDerby haletant à Casteljaloux qui domine finalement Nérac

Derby haletant à Casteljaloux qui domine finalement Nérac

-

Lirac affichait complet et Lirac s’est régalé ! S’il est des derbys qui accouchent d’une souris, ce Casteljaloux – Nérac restera dans les annales : six essais au total un public (avec de nombreux Néracais) ravi. Les responsables casteljalousains étaient ravis, quant aux autres, ils reviendront avec plaisir.

Tout avait commencé au mieux pour les visiteurs déflorant le planchot avec une pénalité pour faute au sol. Mais le meilleur était à venir, avec un essai de 80 mètres. L’ailier débordant la défense néracaise retrouvait à l’intérieur son seconde ligne Paul Goguet pour un essai à montrer dans toutes les écoles de rugby. On n’avait pas le temps de reprendre son souffle que Ruffoni, l’ailier visiteur, débordait la défense et égalisait. On jouait depuis douze minutes et le public se demandait ce qui l’attendait encore. Il le sut vite : un nouvel essai de presque 100 mètres. 17 à 10 puis 17 à 13. Et nouveau coup de théâtre, l’ailier visiteur faisait un arrêt de volée devant ses 22, son dégagement sortait finalement à 5 mètres de la ligne, avec les nouvelles règles la remise était néracaise et le pilier Leberon s’offrait un essai. La transformation échouait sur le poteau mais Nérac menait au score 18 à 17.

Coup de froid sur Lirac. Il restait trois minutes à jouer et nouveau rebondissement. Avant la pause, l’ailier Cales surprenait tout le monde et avec la transformation de Nassik, Castel’menait à nouveau.

Nérac cède en deuxième mi-temps

Ayant peut-être pitié du palpitant de leurs supporters, les joueurs levèrent un peu le pied. Nassik passait sa deuxième pénalité et sur un renvoi un peu hasardeux, les locaux relançaient et le centre Saubie, très en vue jusque-là, était à la conclusion.

32- 18, les Néracais auraient dû marquer trois fois, ils tentèrent le tout pour le tout, avec un panache qui leur attirait le soutien du public, mais la défense casteljalousaine veillait et ne laissait rien passer.

Thierry Sourbets (coprésident de l’USNeracaise) : « Quelque part, on se mange le match. On n’a pas toujours appliqué les bases mêmes du rugby. Face à une belle équipe de Casteljaloux on n’a pas été suffisamment présents en défense. On leur donne des ballons trop facilement, on joue à l’extérieur, on aurait dû aller chercher des touches pour aller jouer chez eux. On a une équipe jeune, on a voulu attaquer, faire voir du jeu. On a montré en tout cas qu’on était parfaitement à notre place et j’espère qu’on le confirmera dimanche prochain, avec la réception de la Vallée du Lot. »

Benoît Cazautet (capitaine-entraîneur de l’US Casteljaloux) : « À chaud, petite prestation de nos avants mais très bon match de nos trois-quarts ! »

Anthony Saint-Loubert (entraîneur de l’US Casteljaloux) : « On a joué une équipe qui ne lâche rien, à l’image de leur saison où ils ont pris des points partout, et on n’a pas réussi à les décrocher. Chaque fois qu’on a marqué, on a pris des points derrière. On a une conquête trop moyenne. Il faut être exigeant, on s’est fixé des objectifs. Mais si le public a pris du plaisir tant mieux. »

Casteljaloux 32 – Nérac 18

M-T : 24-17

Arbitre : Jean-Pascal Lafargue (N-A)

Évolution du score : 0-3, 7-3, 10-3, 10-10, 17-10, 17-13, 17-18, 24-18 ; 27-18, 32-18.

Vainqueurs : 4 E Goguet, Moussaïd, Cales, Saubie ; 3 T et 2 P Nassik

Vaincus : 2 E Ruffoni (12), Leberon (37) ; 1 T et 2 P Sansan.

CASTELJALOUX : Minetto, Lustenberger, Sicaud ; Goguet, Cazautet (cap) ; Mijoint, Tremouille, Tomiet ; (m) Nassik, (o) Fourteau ; Bellevergue, Saubie, Moussaïd, Cales ; Laclotte. Entrés en jeu : Mekatel, Maucouvert, Tauron, Nau, Ghirard, Visade, Conilh.

Nérac : Leberon, Saint-Mezard, Strappazzon ; Deltil, Laporte ; Durtsch, Perin, Castets ; (m) Mantovani, (o) Sansan ; Nouvelot, Furlan, L. Ruffoni, G. Ruffoni, Chebbi. Entrés en jeu : Laporte, Ponsart, Blanchi, Millau, Reboul, Robert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Le ministre de la évolution alors de la fonction publiques, Stanislas Guerini, interdit de gérer les dossiers concernant Google en raison d’un risque de...

L'épouse du ministre cocasse chez Google Cloud France, les dossiers concernant la firme américaine ainsi duquel sa maison mère reviennent à Elisabeth Borne. 

Législatives : François Hollande « récuse » l’accord entre LFI puis le PS

L’ancien président de cette République François Holcettende a indiqué mercredi au quotidien régional « cette Montagne » qu’il « récusait » l’accord entre cette France insoumise et le démarré socialiste. « Je récus...

Des médecins marseillais mettent en évidence un lien possible entre les symptômes du Covid long des jeunes et des atteintes au cerveau

Les enfants aussi peuvent souffrir d’un Covid long, c’est la conclusion d’une équipe de médecins de l’hôpital de la...

nouvelles opérations de Barkhane contre des djihadistes

Cadre du Groupe de soutien à l’islam...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous