PolitiqueQuel avenir pour la dalle Montaigne à Périgueux ? Donnez...

Quel avenir pour la dalle Montaigne à Périgueux ? Donnez votre avis sur Sudouest.fr

-

Le projet de quartier commercial enterré, y compris par la justice, la dalle Montaigne fait toujours office de parking gratuit. Jusqu’à quand ? La municipalité ne semble pas pressée de répondre

Le changement de municipalité à Périgueux (Dordogne) en 2020, puis la décision du tribunal administratif le 15 mars 2021, a définitivement enterré le projet du Quartier Montaigne, et ce d’autant que le promoteur, Jean-Michel Pacaud, n’a pas fait appel. À ce jour donc, la délibération du Conseil municipal du 14 juin 2019 autorisant la vente de la dalle à JMP Expansion est annulée, alors que la vente, elle, a bien été signée quelques mois avant, sans que le moindre centime d’euro ait été versé.

Un imbroglio juridique renforcé par une clause résolutoire dans le contrat de cession qui stipule que « la vente sera résolue de plein droit au plus tard le 3 janvier 2023 ». Un point qui avait troublé les élus, y compris de la majorité municipale du temps d’Antoine Audi. À l’époque, le promoteur expliquait en se voulant rassurant qu’il s’agissait d’une sécurité en cas de recours juridique.

Un an au moins à attendre

Sauf que depuis le jugement du tribunal administratif, il ne donne plus signe de vie. Même la maire, Delphine Labails, affirme ne plus avoir de contact « depuis des mois ». Pour elle, Jean-Michel Pacaud reste toutefois le propriétaire de la dalle jusqu’à cette date. Elle a donc décidé de laisser courir jusqu’en janvier 2023 pour saisir le tribunal civil afin que la vente soit jugée caduque et que l’emprise réintègre le patrimoine municipal. Elle affirme que rien n’est décidé pour la suite.

Nids-de-poule et voitures ventouses, la dalle Montaigne a des airs de friche urbaine peu reluisante.

Stéphane Klein/ “SUD OUEST »

La dalle Montaigne pourrait donc rester encore pour un an, au moins, ce parking gratuit aux airs de friche, rongé par les nids-de-poule et envahi de voitures ventouses… Ce qui semble laisser le temps de réfléchir à sa future destination. Faut-il maintenir cette destination d’aire de stationnement, créer un espace de promenade ou y aménager un ou plusieurs équipements qui manquent au centre-ville de Périgueux ? Sudouest.fr a décidé de lancer le débat. Vous pouvez participer en cliquant ci-dessous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Un rapport du FMI qui prévoyait dès 2016 le “désastre actuel” du Liban a été censuré

Un audit du Fonds monétaire international effectué en 2016 mettait déjà en lumière les fragilités financières du Liban. Mais à...

Lanton : Belles de Taussat : réunion d’information avant travaux

Depuis des mois, le chantier de construction des Belles de Taussat, malgré plusieurs annonces successives de début des travaux......

Emmanuel Macron annonce la création d’un “centre d’excellence”

Ce centre, visant à défendre et promouvoir les métiers de la bouche dans les compétitions internationales, devrait être basé...

Éditorial : Frêle éclaircie yéménite

La belle mobilisation des opinions en faveur des Ukrainiens n’a d’égale que leur indifférence pour le sort des Yéménites...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous