ActualitéPremier séjour de cohésion pour l’édition 2022 du SNU

Premier séjour de cohésion pour l’édition 2022 du SNU

-

Une centaine de personnes, parents et enfants, étaient regroupées dimanche matin sur le parking du centre omnisports Jacques Clouché à Boé pour le top départ du premier séjour de cohésion de l’année 2022 dans le cadre du Service national universel (SNU).

Ce premier séjour qui vient de démarrer et qui s’achèvera le vendredi 25 février accueillera trois mille jeunes qui se rendront dans trente et un centres situés dans trente départements pour vivre ces deux semaines de cohésion, de mixité et de préparation à l’entrée active dans la citoyenneté.

Une participation estimée à 50 000 jeunes pour 2022

Le SNU est un temps de rencontre. Après une première expérimentation en 2019 ayant rassemblé deux mille jeunes dans treize départements pilotes, une édition 2020 fortement perturbée par la crise sanitaire et une édition 2021 qui a concerné quinze mille jeunes, le SNU monte en puissance. L’édition 2022 permettra d’ancrer durablement le déploiement des différentes phases de cette politique publique à destination de la jeunesse et de franchir des étapes importantes en vue de sa généralisation à l’ensemble d’une classe d’âge. Le chiffre prévisionnel pour l’année 2022 est de cinquante mille jeunes au total qui effectueraient un SNU.

Ils ont été trente-huit volontaires âgés de 16 à 17 ans dont une petite majorité de filles à répondre présent. Ils sont partis à 10h30 ce dimanche et effectuent leur séjour de cohésion à Bugeat en Corrèze. Sur le papier, ces jeunes viennent d’horizons variés. On peut noter toutefois que 95,5 % des volontaires sont scolarisés en classe de seconde, 72,7 % en enseignement général, 18,2 % en enseignement professionnel, 4,5 % en lycée agricole et 2,3 % sont inscrits à la Mission locale. On retrouve au départ du bus le jeune Trystan, 15 ans, élève au lycée De Baudre : « On nous a distribué un papier sur le SNU au lycée. J’ai décidé de faire ce SNU pour de nombreuses raisons. Il y a bien sûr quelques avantages comme pouvoir passer son code de la route car les heures de bénévolat nous permettent de bénéficier d’un portail de formation et d’une inscription gratuite à l’examen. Cependant ce n’est pas ma principale motivation. Je suis déjà dans des associations comme bénévole. J’aime m’investir pour des causes qui me tiennent à cœur comme le développement durable et découvrir de nouvelles personnes et partager une belle aventure ». L’envie est la même pour Carla, 15 ans également, qui est élève dans une classe Défense et Sécurité globales (CDSG) du lycée St-Caprais. « Le côté militaire du SNU me plaît beaucoup. Je fais partie d’une classe défense dans mon lycée et je veux être gendarme. Le SNU est une expérience de vie qui s’inscrit dans le parcours que je veux suivre. J’espère faire de nouvelles rencontres intéressantes et faire des activités qu’on ne fait pas tous les jours ». Des profils de jeunes engagés qui correspondent parfaitement à ce qu’observent quotidiennement les encadrants comme Emmanuelle Izoulet ou Stéphane Pascal du service jeunesse, engagement et sport du conseil départemental. « On parle de crise du bénévolat mais les jeunes sont mobilisés quand des opportunités comme le SNU se présentent. Il y a les séjours de cohésion mais surtout une participation de douze jours à une mission bénévole qu’ils choisissent en postulant à des offres qu’on leur propose ou en proposant eux-mêmes la structure ou la mission où ils aimeraient intervenir. Ces missions peuvent s’effectuer dans un corps d’uniforme ou dans une association caritative en passant par les collectivités locales. Les options sont nombreuses », détaille Stéphane Pascal avant de conclure enthousiaste : « On espérait une vingtaine de jeunes et ils sont 38 ! »

Deux autres séjours de cohésion auront lieu après celui de février en juin et juillet 2022. Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 31 mars pour le séjour du 12 au 24 juin 2022 et le séjour du 3 au 15 juillet 2022. L’inscription se fait par internet sur le site www.snu.gouv.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

le président chilien Sebastián Piñera fait face à un procès en destitution

La Chambre des députés du Chili a mis en accusation le président Piñera, impliqué dans les révélations des Pandora...

VIDEO. Brut vous dit tout sur les arnaques du CPF

un compte privatif de formation, c’est un moyen d’avoir accès à de nombreuses formations en ligne grâce à de l’argent accumulé en comique. Mais depuis sa création, de nombreuses arnaques ont vu un jour.

Testez vos connaissances sur la faune sauvage

Les passionnés de vie sauvage viennent...

la Pologne, cette “puissance internationale de la gifle”

L’hebdomadaire Polityka observe avec inquiétude l’engouement des jeunes internautes polonais pour le punchdown, un nouveau “sport” consistant à se...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous