InternationalDes frappes russes de plus en plus “barbares”

Des frappes russes de plus en plus “barbares”

-

Alors que s’achève le sixième jour de guerre, les forces russes multiplient les frappes et resserrent leur étreinte sur plusieurs des grandes villes du pays, dont la capitale Kiev. Mais pour l’heure, les Ukrainiens et leur gouvernement ne cèdent pas.

Toute la journée, les médias et les réseaux sociaux ont fait état de la lente mais inquiétante progression d’une gigantesque colonne de véhicules russes, d’environ 65 kilomètres de long, en direction de Kiev. On peut supposer que ces unités vont être déployées afin de tenter d’encercler la capitale ukrainienne, une ville très étendue et comptant, avant la guerre, près de 2,8 millions d’habitants.

Dans la soirée du 1er mars, les forces russes ont recommencé à bombarder Kiev, visant entre autres les systèmes de communication et certains bâtiments stratégiques. Mais, rapporte Oukraïnska Pravda dans son live consacré à la guerre, “malgré des tirs sur la tour de télévision de Kiev, les transmissions ont repris”.

“Cadeaux de printemps”

Parmi les autres nouvelles de la journée, l’armée ukrainienne aurait “reçu des cadeaux de printemps” – en Europe de l’Est, le premier jour de mars est souvent considéré comme annonciateur du printemps –, à savoir “des dizaines de missiles antichars NLAW et des Javelin”, ironise le quotidien en ligne.

Par ailleurs, les forces ukrainiennes “auraient éliminé un groupe d’élite de ‘kadyrovtsi’ [des Tchétchènes fidèles à Ramzan Kadyrov et Poutine] qui projetait de tuer le président Zelensky”.

Enfin, des Internautes et les services ukrainiens auraient “réussi à se procurer les données personnelles de 120 000 militaires russes qui font actuellement la guerre en Ukraine, leurs noms, leurs prénoms, leurs matricules et leur lieu d’affectation de départ”.

Appel à l’Europe

Sur le front diplomatique, Kiev espère avoir marqué des points avec l’intervention en vidéo de Volodymyr Zelensky devant le Parlement européen à Strasbourg. “Dans son discours, le président a souligné que l’Ukraine payait un prix trop élevé pour sa liberté”, rapporte le même site, et il a ajouté :

L’Ukraine a depuis longtemps choisi l’Europe. Maintenant, l’heure est

[…]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Avec l’Otan, “Moscou ne fera plus semblant”

Depuis 2014, la représentation russe au sein de l’Alliance atlantique avait déjà été réduite. Le 6 octobre, l’organisation a encore...

le hashtag #anti2010 est « à prendre au sérieux, internet n’est pas une zone de non-droit », insiste une association

Le hashtag #anti2010, qui vise les collégiens de 6e sur les réseaux sociaux "est à prendre très au sérieux",...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous