Actualité"Nous voulons juste vivre..." : ces Ukrainiens, hébergés en...

« Nous voulons juste vivre… » : ces Ukrainiens, hébergés en Lot-et-Garonne, réclament la paix

-

Depuis samedi soir, une famille d’Ukrainiens est hébergée à Gueyze. Leur seul souhait est de retourner dans leur pays.

Ils s’appellent Ruslan, Anna, Katerina, Igor, Mikhaïl, Maria et Sofia. Cette famille ukrainienne est arrivée samedi soir à Gueyze, après un éprouvant périple de cinq jours de voiture, où ils sont passés « par la Hongrie, la Slovénie, l’Italie, puis la France ». Depuis ce week-end, ils sont hébergés par Thérèse Villaret, 91 ans, et ses enfants, Jean-Paul et Dominique, à Gueyze.

Ces derniers se montrent aux petits oignons. Ce midi, c’était grillades. Saucisses de sangliers, merguez, vin rouge, rosé, un beau menu, pour le plus grand bonheur d’Anna, la mère de famille. « On est très surpris par l’accueil que l’on a reçu en France. On a eu un accueil super chaleureux. On nous propose de l’aide, des vêtements. Les voisins sont venus faire connaissance aussi. » « C’est très important que les gens montrent leur soutien dans tout le pays, car ce n’est pas une seule famille qui va arriver », renchérit de son côté Katerina, la grand-mère.

« On veut retourner dans notre pays »

Depuis samedi soir, la famille découvre un tout nouveau pays, s’aidant de leur téléphone pour communiquer avec les locaux. Partis en vacances « à la montagne », ils n’ont pas pu rejoindre leur maison à Kiev, à cause des violents affrontements en cours. « On a été impressionnés par la nature ici. C’est très différent par rapport à tout ce que l’on a vu avant », sourit Anna.

Les prochains jours s’annoncent intenses pour la famille. Ces dernières heures, ils ont reçu de nombreux dons de la part des habitants et de la mairie. Mercredi, ils seront accueillis à la mairie d’Agen. Quel sera leur avenir ? Pour l’instant, l’incertitude plane, comme le confirme le père de famille, Ruslan. « On veut retourner dans notre pays, mais ce n’est pas possible tant que le conflit militaire ne s’arrête pas. On a notre maison et notre travail à Kiev… »

« L’Ukraine est un pays indépendant »

Anna est psychologue, et Ruslan travaille dans la télécommunication. Aujourd’hui, ils cherchent avant tout un travail pour subvenir à leurs besoins. « On a l’habitude de travailler et d’avoir ce dont on a besoin. Tout ce que l’on veut, c’est de l’aide pour les papiers, pour comprendre les procédures, et se mettre à travailler », reconnaît le père.

Inquiets pour leurs amis restés en Ukraine, ils souhaitent retrouver leur pays le plus tôt possible. « Il faut réunir tout le monde pour que les gens puissent arrêter ce cauchemar, et cette guerre », souligne Anna. « L’Ukraine est un pays indépendant, libre, et brave. Les Ukrainiens feront tout pour avoir leur liberté dans le futur », confie Katerina.

Pendant que les plus grands se réunissent, les enfants, Maria, 16 ans, Sofia, 5 ans, et Mikhaïl, 11 ans, s’amusent avec leur grand-père, Igor, en se promenant dans la forêt. S’ils semblent heureux, les enfants ont bien compris ce qu’il se passe chez eux. Pour preuve, le petit Mikhaïl dessine, avec ses crayons de couleur, les souvenirs de sa maison à Kiev, en espérant la retrouver intacte. « Nous sommes des humains et nous voulons juste vivre », conclut Katerina…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Du Liban à l’Iran, la déchéance de l’“axe de la résistance”

Les pays formant le “croissant chiite” sont tous dans un triste état. Pour L’Orient-Le Jour, la responsabilité de Téhéran n’est certes...

Fraude au CPF ou faux messages de la gendarmerie… Sur internet les arnaques s’adaptent

Impossible d’y échapper : en naviguant sur internet ou les réseaux sociaux, en consultant une messagerie électronique, ou encore plus...

Suffran, au nom des mots

L’homme, volontiers loquace,...

un tribunal allemand autorise une campagne d’affichage néonazie

Par Sudouest.fr avec AFPPublié le 14/09/2021 à 14h58Mis à jour le 14/09/2021 à 14h59En raison de la liberté d’expression,...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous