Politiquele programme de Macron déjà critiqué par les autres...

le programme de Macron déjà critiqué par les autres candidats

-

« Il avait déjà promis de revivifier la démocratie, il n’a tenu aucune de ses promesses dans ce domaine », a dénoncé Marine Le Pen, sa concurrente du Rassemblement national (RN).

« Emmanuel Macron reste dans le déni sur l’autorité, le pouvoir d’achat et la dette. Sur le reste : beaucoup de contrefaçons ! Mais qui peut croire que Macron candidat aura le courage de faire le contraire de Macron Président ? Son bilan, c’est son boulet », a également torpillé la candidate de droite Valérie Pécresse.

Emmanuel Macron nous a présenté son projet : c’est un projet du déni et de la contrefaçon.

Du déni sur tous les sujets d’ordre républicain et de la contrefaçon sur les retraites, le nucléaire, sur l’agriculture, sur le RSA. Qui peut encore le croire aujourd’hui ? #Pecresse2022 pic.twitter.com/fcrvCfwBuR

— Valérie Pécresse (@vpecresse) March 17, 2022

« Macron a parlé pendant 4 h 10. Mais il n’a pas battu Chavez, 5 heures. Je pense que c’est ringard » a ironisé le candidat de La France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, en référence aux discours-fleuve du défunt dirigeant vénézuélien.

Macron a parlé pendant 4h10. Mais il n’a pas battu Chavez, 5h. Je pense que c’est ringard. ?#ProjetMacron

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) March 17, 2022

Sur le fond, il a vu dans ce projet « la maltraitance sociale généralisée. Et la destruction des services publics fondamentaux. Une politique datée des années folles du libéralisme ».

Accointances avec Valérie Pécresse

Éric Zemmour (Reconquête !, extrême droite) a en revanche vu dans les allégations d’emprunts de M. Macron au programme de son adversaire LR une proximité avec la candidate LR. « Emmanuel Macron vient d’avouer que Valérie Pécresse était bien la candidate cachée du macronisme : à 20 h 02, le 10 avril (soir du premier tour NDLR), elle appellera à voter Emmanuel Macron en espérant un poste », a-t-il tweeté.

L’aveu. L’aveu officiel.

Emmanuel Macron vient d’avouer que Valérie Pécresse était bien la candidate cachée du macronisme : à 20h02, le 10 avril, elle appellera à voter Emmanuel Macron en espérant un poste. pic.twitter.com/vc8X6Wnwgl

— Eric Zemmour (@ZemmourEric) March 17, 2022

À gauche, le porte-parole landais d’Anne Hidalgo et du PS Boris Vallaud, a aussi ironisé sur « le top 50 des idées de droite ! Valérie Pécresse va-t-elle toucher des droits d’auteur ? » s’est-il interrogé.

« Macron promet 5 ans de malheur en plus pour le monde du travail. 5 ans de réformes antipopulaires. 5 ans de services publics encore plus dégradés », a également dénoncé le candidat communiste Fabien Roussel. Sur le RSA, il a des mesures « qui ne respectent pas les gens, qui ne respectent pas le travail ». « Parce que travailler 15 à 20 heures en échange du montant d’un RSA, c’est en dessous du taux horaire du Smic, qui n’est déjà pas très élevé. C’est indigne », a-t-il insisté.

Macron promet 5 ans de malheur en plus pour le monde du travail. 5 ans de réformes anti-populaires. 5 ans de services publics encore plus dégradés.

Les 10 et 24 avril, on tourne la page. Vivement les jours heureux !#Macron #Aubervilliers

— Fabien Roussel (@Fabien_Roussel) March 17, 2022

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé une « déclaration extravagante » du candidat-président « qui promet exactement le contraire de ce qu’il a fait ».

85 mds€ de déficit commercial, 6 M. d’inscrits au Pôle Emploi, 82% de hausse des violences sexuelles, liberté d’aller et venir entravée…#Macron a tout raté.

« Si quelqu’un te trompe une fois, honte à lui, si quelqu’un te trompe deux fois, honte à toi ! »#Dehors #ProjetMacron

— N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) March 17, 2022

Le candidat du NPA Philippe Poutou a dénoncé « un programme sans imagination, tout en continuité ultra-libérale comme réactionnaire ».

Macron ne débat pas mais il parle beaucoup. Plus de 2H15 de direct à la télé ce jour pour présenter un programme sans imagination, tout en continuité ultra-libérale comme réactionnaire. Question : combien de temps pour présenter notre programme anticapitaliste pour les luttes ?

— Philippe Poutou (@PhilippePoutou) March 17, 2022

Nathalie Arthaud de Lutte ouvrière a tweeté : « 15-20 heures de travail/sem pour le #RSA. En plus de la retraite à 65 ans, Macron veut inventer le travail à 7EUR de l’heure ! Encore moins que le #smic ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Emmanuel Macron va inaugurer le premier musée consacré à l’affaire Dreyfus

Ce lieu de mémoire, qui ouvre ses portes au public jeudi dans les Yvelines veut perpétuer le souvenir d’Emile...

Les Néo-Aquitains se disent à la fois heureux et pessimistes

Entre la première édition du Baromètre des territoires, en octobre 2018, et la deuxième, publiée ce mardi 16 novembre, il...

Guillaume Meurice à La Rochelle : « On peut dire la vérité parce qu’on n’est pas pris au sérieux »

Dans votre livre « Le Roi n’avait pas ri », le fou utilise l’humour pour pointer du doigt les faux-semblants...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous