Politiquel’Agglo adopte son budget et une hausse de la...

l’Agglo adopte son budget et une hausse de la taxe foncière dans une ambiance orageuse

-

Si l’Agglo a adopté son budget 2022 et une hausse de 1 point du taux de la taxe foncière à une large majorité…

Si l’Agglo a adopté son budget 2022 et une hausse de 1 point du taux de la taxe foncière à une large majorité des trois-quarts des 83 élus (le décompte précis des votes restant donc à confirmer), elle n’a jamais été aussi divisée depuis, au moins, 2014.

« Partout et pour tous »

C’est donc sur la fiscalité que le consensus communautaire s’est fracassé. L’orage grondait depuis le débat d’orientation budgétaire du 3 mars dernier ; d’aucuns diront depuis les municipales de 2020. Lors de ce débat, près d’une vingtaine d’élus – en majorité de gauche et de Périgueux –, emmenés par la maire PS de la ville centre Delphine Labails, ont contesté le projet de budget présenté par le président PC de l’Agglo Jacques Auzou.

Hors de question, pour cette minorité, d’augmenter la taxe foncière, en ces temps d’inflation à 5 % en rythme annuel, même si c’est pour poursuivre les investissements. Pour la majorité emmenée par le groupe des élus indépendants, au contraire, il faut continuer à bâtir l’avenir de l’Agglo et de ses habitants, quitte à leur demander un petit effort financier.

Jeudi soir, après un mois à se répondre à coups de tribune et de conférences de presse, les deux camps ont confirmé leurs arguments. Jacques Auzou s’est fait le chantre d’un Grand Périgueux « partout et pour tous » et d’une « gouvernance consensuelle ». « Pour une Agglo forte, il faut une ville centre forte, et inversement », a-t-il insisté avant de citer tous les chantiers, notamment périgourdins, « payés par tout le monde » qu’il restait à terminer : quartier d’affaires, parvis et passerelle de la gare, navette ferroviaire, etc.

« Ne pas miniaturiser l’impôt »

« Gendarmerie à Vergt, nouvelle piscine à Niversac, voie verte… Nous avons toujours travaillé pour tous les territoires », a souligné Thierry Nardou, vice-président aux projets. « L’Agglo reverse près de 17 millions aux communes », a rappelé Jean-Pierre Passerieux, vice-président aux finances.

Au vu du contexte social, « la préservation du pouvoir d’achat est déterminante », a objecté le conseiller LREM Dominique Gaschard en demandant « un décalage des investissements ». « Il ne faut pas miniaturiser l’impôt, a détaillé le premier adjoint PS de Périgueux Émeric Lavitola. La hausse des bases fiscales va mécaniquement continuer en 2023. Ce n’est pas anodin ».

Le conseiller municipal PS de Boulazac, Jérémy Pierre-Nadal, s’est fait plus incisif. Il a critiqué une assemblée qui « humilie et ostracise », si l’on « n’adopte pas la doxa venue d’en haut. Notre débat est légitime. Comment demander des efforts à nos concitoyens sur l’eau, les déchets, quand l’Agglo va avoir un siège flambant neuf ? »

« C’est nous ou c’est vous ? »

« Ne faut-il pas repenser le plan pluriannuel d’investissements pour qu’il soit soutenable par tous les contribuables ?, a encore insisté la maire PS de Périgueux, Delphine Labails. La taxe foncière ne concerne que les propriétaires, mais tous ne sont pas des cadres supérieurs. »

Le budget 2022 et la hausse de la fiscalité sont finalement adoptés. « Nous allons donc mettre en œuvre ce budget. Je vais travailler le plus efficacement possible avec ceux qui ont voté ma proposition », a commenté le président de l’Agglo, confirmant ainsi l’existence d’une scission politique et territoriale.

On croyait en rester là, quand Delphine Labails a assuré que le décompte des voix sur la fiscalité n’était pas bon. Pas question, pour elle, que soit minorée l’opposition minoritaire ! Va donc pour un contrôle par vidéo vendredi 1er avril. « Je ne sais pas si c’est nous qui nous sommes trompés ou vous », a commenté Jacques Auzou. « Nous » d’un côté, « vous » de l’autre… On s’éloigne d’une seule et même Agglo qui la joue collective.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Hive invente le cloud responsable en faisant appel à chacun de nous

Hive, cette start-up qui vient moyennant lever 7 millions d’euros, prépare cette fine révolution dans l’univers du cloud et du stockage en ligne. Elle propose moyennant s’appuyer sur nos disques durs personnels pour remplacer les fermes moyennant serveurs qui représenteront 20% moyennant la consommation d’énergie mondiale d’ici 2025.

Bac 2022 : Monsieur Phi et Le Précepteur, deux youtubeurs qui tu font aimer la philosophie

Les chaînes de individu Phi et Le Précepteur comptabilisent plusieurs centaines de milliers d’abonnés.

Métropole de Bordeaux : la LGV va-t-elle bouleverser la gouvernance ?

Un train peut en cacher un autre. Ce type de panneaux figurant sur les passages à niveaux a désormais...

les Marseillais se pressent pour faire des dons de produits de première nécessité, « on ne peut pas rester insensible »

La mairie de Marseille lance une campagne de dons pour venir en aide aux Ukrainiens. Les Marseillais défilent à la salle des...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous