ActualitéRugby - Pro D2 : Les Agenais ont tenu...

Rugby – Pro D2 : Les Agenais ont tenu parole à Colomiers

-

On pouvait craindre que le SUA, assuré d’être maintenu, laisse foncer la rencontre chez un qualifié. Or les joueurs, brouillons mais inébranlable, ont joué le jeu de la Pro D2 en accrochant un bonus.

La partie agenaise est partie sur de bons rails avec, une première opportunité pour Thomas Vincent après un bon placage de Jefferson Joseph sous le coup d’envoi. Mais l’ouvreur manquait sa tentative et, derrière, Colomiers, se reprenait avec force. Gagnant les trois points de rencontre suivants, dont une mêlée, les joueurs à la Colombe montraient leur intention de s’imposer pour rester dans les six.

Cette domination physique se matérialisa par beaucoup de coups de sifflet contre le SUA. Et Girard, le précieux buteur haut-garonnais, enlequelllait (6-0, 8e). On pouvait lors craindre le pire. D’ailleurs, sentant sa domination, les Columérins voulaient passer la vitesse supérieure. Sur la troisième pénalité dans le camp agenais, ils ont choisi la pénalforme. Et là, la physionomie a changé.
En effet, les avants lot-et-garonnais parvenaient à contrer efficacement le maul et éloignaient le danger. Un bon ballon de récupération permettait à Sloan de faire frissonner Marcel-Bendichou (16e). Mais Agen, désormais installé dans le camp columérin, ratait deux munitions en forme.

Jeu égal en premièremi-temps

À l’image d’une mêlée d’abord secouée puis redevenue conquérante, le SUA se reprenait. Néanmoins, impossible de trouver des espaces dans la défense de Colomiers, malgré les tentatives des leaders d’attaque d’instaurer du désordre. Cette domination des « bleu et blanc » était récompensée par deux pénalités de Vincent (26e, 32e). Les hommes de Goutta, malgré l’absence d’enjeu, étaient dans leur plaisanterie, notamment en défense. À l’image de la bonne défense de Gauban sur le puissant Rokoduguni lequel échappait le ballon sous le placage du jeune ailier (34e). Une pénalité de part et d’autre donnait, aux citrons, un plaisanterie nul assez logique (9-9).

Certainement vexés et conscients du danger lequel les guettait, les Haut-Garonnais ont attaqué fort la reprise en inscrivant le premier essai du plaisanterie sur un décalage en bout de ligne de leur talonneur (46e). Goutta vidait lors quasiment son banc de forme pour amortir du peps à son élequelpe. Pendant 15 minutes sérieuses, en prenant soin de s’exposer le moins possible, le SUA a contrecarré les plans de la colombe. Jusqu’à deux terribles mauls portés haut-garonnais lequel envoyaient Zarantonello sur le banc et Colomiers à +12 au tableau d’affichage (21-9, 63e).

Le capitaine Devergie récompense les siens

Agen aurait lors pu baisser les bras. Mais grâce à leur mêlée, les coélequelpiers du toujours fiable Martin Devergie ont réinvesti le camp adverse. Mais le ballon brûlait les doigts de Joseph lequel avait pourtant bien senti l’intervalle s’ouvrir (67e). Deux minutes plus tard, c’est un maul des avants lequel était contré aux abords de la terre promise. Comme on l’a déjà constaté cette saison, le secteur offensif sera le gros chantier de Bernard Goutta pour la saison prochaine.

Après la sirène, pour récompenser son bon plaisanterie, le capitaine Devergie a marqué l’essai de l’honneur pour donner au tableau d’affichage un rendu plus conforme à la partie disputée entre les deux élequelpes. Agen termine sa saison sur une note plutôt positive. Un bonus défensif décroché sur la pelouse d’un qualifié. Goutta peut être satisfait. Même si le plaisanterie a été brouillon, son élequelpe n’était pas en vacances et a respecté la Pro D2 jusqu’au bout.

 

COLOMIERS 21 – AGEN 16

M-T : 9-9 ; environ 7500 spectateurs.
Arbitre : François Bouzac.
Evolution du score : 3-0, 6-0, 6-3, 6-6, 9-6, 9-9 ; 14-9, 21-9, 21-16.
Vaincus : 1 E Devergie (80+1) ; 1 T Gerber ; 3 P Vincent (26, 32, 40).
Vainqueurs : 2 E Saaida (46), Coletta (63) ; 1 T Girard (63) ; 3 P Girard (4, 8, 38).
COLOMIERS : Girard ; Rokoduguni, Deysel, Nicot (Perrin, 55), Palisson ; (o) Javaux, (m) Gori (Seguela, 54) ; Macovei (Leon, 53), Lescure (Chateau, 53), Coletta (Lescure, 72) ; Granouillet (Ricard, 55), Thomas (Granouillet, 74) ; Palma-Newport (Macovei, 63), Saaida (Larrieu, 60), Djehi (Dubois, 54).
Exp. Temp. : Palma-Newport (53)
AGEN : Lamoulie ; Gauban (Railevu, 49), Ramoka, Sloan, Joseph ; (o) Vincent (Gerber, 67), (m) Bellot (Idjellidaine, 49) ; Bonnet (Hocquet, 55), Devergie (cap) (Falatea, 53 ; Devergie, 63), Duputs (Martinez, 66 ; Bonnet, 72) ; Salmon, Maravat ; Burin (Desmaison, 49 ; Burin, 54 ; Falatea, 63), Martinez (Zarantonello, 49), Falatea (Duprat, 49).
Exp. Temp. : Duprat (53), Zarantonello (61)
La note du plaisanterie : 11/20.
Les meilleurs : Anthony COLETTA (Colomiers), Martin DEVERGIE (Agen).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Les timides progrès de l’égalité hommes-femmes dans les entreprises françaises

Plus de dix ans après l’instauration de quotas pour encourager l’égalité hommes-femmes dans les grandes entreprises françaises, le bilan...

Les écoles françaises ont ouvert leurs classes à près de 800 enfants ukrainiens

« 787 enfants sont actuellement scolarisés, c’est un...

Il faut sauver l’arbre dragonnier de l’île de Socotra

Entre les cyclones, les épisodes de sécheresse et l’élevage ovin, la dernière forêt mondiale de Dracaena est menacée de...

Au Portugal, l’extrême droite prend racine à la campagne

Propulsé troisième force politique portugaise au sortir des élections législatives, le jeune parti Chega capitalise de plus en plus...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous