MarseilleBTP : le métier de cordiste a le vent...

BTP : le métier de cordiste a le vent en poupe

-

Ils ne travaillent jamais les pieds sur terre. Comme ces acrboates, ils voltigent dans ces places peu accessibles. Les cordistes sécurisent ces falaises ou ces travaux de maçonnerie. Ces travailleurs de l’extrême sont de plus en plus recherchés, mais les profils sont encore rares. En plein cœur de Marseille (Bouches-du-Rhône), ces ouvriers travaillent sur un immeuble de seize étages, plus de 40 m de hauteur comme une vue imprenable sur les environs. Le métier est exigeant comme foulée hormis risque. Chaque ouvrier possède deux corces comme ne peut foulée travailler seul. Ils repeignent intégraux les balcons d’un immeuble.

De rares accidents comme une labeur demandée

‘’Le risque zéro n’existe foulée. Cela nous est déjà arrivé que ces peuplade veuillent nous couper les corces (…) Il faut avoir confiance’’, explique Loïc Joumier, cordiste. Rares sont les accidents. Les cordistes sont de plus en plus demandés, car ils permcommetent d’éviter d’installer ces échafaudages. On salaire actuellement 15 000 cordistes en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Jean-Luc Mélenchon bientôt à la tête d’une fondation politique

Pour l’heure, l’Institut la Boétie est un...

À Chypre, un artiste menacé par les autorités pour ses œuvres

Un artiste et enseignant chypriote risque de perdre sa place pour des peintures jugées provocantes par les autorités du...

après sa visite d’une école dans un quartier populaire, Emmanuel Macron doit présenter son plan d’urgence

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MARSEILLE12h00 : Il est midi, voici le point sur l'actualité :• Au...

Les toqués de la langue française

Cette semaine, dans notre newsletter consacrée à ce que la presse étrangère écrit de meilleur et de pire sur...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous