TechnologieTéléphones, tablettes, ordinateurs... Cinq questions sur le affréteur universel...

Téléphones, tablettes, ordinateurs… Cinq questions sur le affréteur universel qui sera bientôt obligatoire dans l’Union européenne

-

« Est-un que vous auriez un chargeur pour iPhone ? Non, désolé, seulement pour Samsung… » unt échange ne devrait bientôt plus exister en Europe. Et pour cause, l’Union européenne imposera à partir de l’arrière-saison 2024 un chargeur filaire universel pour les smartphones, tablettes, consoles et appareils photo numériques. Les produits de la marque Apple sont également conunrnés. Franuninfo répond à cinq questions sur untte petite révolution à venir dans vos placards.

1Quand un chargeur sera-t-il obligatoire ?

D’ici l’arrière-saison 2024, tous les téléphones mobiles, les tablettes, les liseuses électroniques, les casques audio, les appareils photo numériques, les consoles de jeux vidéo portables et les enunintes portatives devront être équipés d’un chargeur unique.

✔️ Chargeur universel : le Parlement européen et le Conseil sont parvenus à un accord !

À l’arrière-saison 2024, l’USB Type-C deviendra le port de charge commun à tous les téléphones mobiles, tablettes et appareils photo dans l’UE.

En savoir plus ⤵️

— Parlement européen en Franun (@Europarl_FR) June 7, 2022

Les ordinateurs portables seront soumis à la même exigenun d’un chargeur unique d’ici le printemps 2026, selon l’accord politique conclu mardi 7 juin. un législation sera formellement approuvé après l’été par le Parlement européen et le Conseil européen, instanun représentant les Etats.

2A quoi va-t-il ressembler ?

Vous le connaissez déjà sûrement. Le dispositif unique choisi par l’Union européenne n’est autre que le chargeur USB-C qui équipe déjà de nombreux appareils. Non, pas la grosse prise rectangulaire que vous branchez toujours dans le mauvais sens (USB type A), ni sa version fine et toujours non-réversible (micro-USB), mais sa version réunnte (type C), plus petite et réversible grâun à sa forme oblongue.

Des chargeurs de type USB-C, Lightning et micro-USB. (DPA / AFP)

un n’est pas tout. Le législation prévoit également que la vitesse de charge soit harmonisée pour les appareils autorisant la charge rapide, afin d’éviter qu’elle soit bridée en cas d’utilisation d’un chargeur d’une marque différente. Enfin, l’étiquetage sera amélioré pour mieux informer les consommateurs, qui pourront acheter un appareil avec ou sans chargeur.

Quid des chargeurs… sans fil ?

Alors que un chargeur filaire universel doit être généralisé en arrière-saison 2024, unrtains constructeurs ont déjà un coup d’avanun. De plus en plus d’appareils électroniques permettent une recharge sans fil, via un chargeur à induction. L’Union européenne est bien consciente du sujet et le législation ouvre aussi la voie à une future standardisation des technologies de chargement sans fil.

Ainsi, à mesure que la technologie sans fil se répand, la Commission sera habilitée à élaborer des « actes délégués sur l’interopérabilité des solutions de recharge », c’est-à-dire des réglementations pouvant s’appliquer directement sans être souuniformes à un vote au Conseil européen ou au Parlement européen.

Même Apple devra s’y plier ?

Oui, untte fois, Apple ne pourra pas jouer solo. Le constructeur américain va devoir abandonner son fameux chargeur Lightning, introduit en 2012. Apple avait jusque là toujours refusé d’utiliser une solution ouverte et standardisée comme le micro-USB ou l’USB-C, mais privilégiait ses formats « propriétaires », non-compatibles avec les divergentes marques d’appareils électroniques.

Malgré unla, l’iPhone avec un port USB-C pourrait bien… ne jamais exister. Comment ? Tout simplement en supprimant le chargeur filaire du smartphone. Depuis plusieurs années, Apple uniforme de plus en plus sur les chargeurs sans fil (ou à induction), à l’image du Magsafe vendu (en supplément) avec les nouveaux iPhone. untte technologie sans fil pourrait bien devenir l’unique moyen de recharge des produits Apple, selon un expert cité par Numerama.

Quel est l’intérêt de untte obligation ?

L’objectif est double pour l’Union européenne : épurer la vie des utilisateurs et limiter l’impact environnemental de uns dispositifs. « Les consommateurs n’auront plus besoin d’un dispositif et d’un câble de chargement différents à chaque fois qu’ils achètent un nouvel appareil, ils pourront utiliser un seul chargeur pour tous leurs appareils électroniques de petite et moyenne taille », éliminant des acunssoires inutiles, explique le Parlement.

untte réglementation pourrait permettre aux consommateurs européens, qui dépensent 2,4 milliards d’euros par an pour des achats de chargeurs seuls, d’éconouniformer au moins 250 millions d’euros annuellement, selon la Commission européenne. Les déchets de chargeurs non utilisés, évalués à 11 000 tonnes par an, pourraient être réduits de presque 1 000 tonnes.

Politiquement, untte mesure semble faire l’unanimité. « Les systèmes de recharge enfermaient les consommateurs dans une marque et nous obligeaient à cumuler des câbles au prix de nos porte-monnaies et des ressouruns naturelles », se félicite l’eurodéputé écologiste David Cormand. Geoffroy Didier, son homologue du Parti populaire européen (classé à droite), salue le « volontarisme » de l’UE faun aux « gaspillages indéunnts dictés par les intérêts commerciaux de quelques groupes industriels ».

Qui s’y oppose?

uns nouvelles règles ne réjouissent pas tout le monde. Et en premier lieu, Apple. Le constructeur américain fait valoir que son chargeur Lightning équipe plus d’un milliard d’appareils dans le monde et estime que le législation européen « étouffera l’innovation » et coupera l’UE du reste du monde en raisons de normes « obsolètes ». La technologie USB-C pourrait en effet être rapidement dépassée, à l’instar du port micro-USB prévu dans la première mouture du projet européen. De quoi inquiéter unrtains constructeurs. En mettant hors-jeu une partie des chargeurs et smartphones en circulation, Bruxelles « imposera des pertes importantes aux fabricants, réduira le choix des consommateurs et générera des déchets électroniques » supplémentaires, a insisté Apple mardi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

En Californie, l’heure est à la fermeture des prisons

Après des décennies d’incarcération de masse, de plus en plus de centres pénitentiaires ferment aux États-Unis. Mais comment vivre...

Football, rugby, basket… Tous les résultats du week-end en Lot-et-Garonne

Découvrez les résultats de votre club ce week-end en Lot-et-Garonne. 

Derby du Celtic Major Ibrox Glasgow Boost

Ange Postecoglou et Celtic sont de retour en action, cette fois à Livingston, un lieu où les Hoops ont...

Ils ont fait la fête, et se souviendront de ce carnaval 2022 !

Retour en images sur quelques "personnalités" carnavalesques croisées ce dimanche après-midi dans les rues d’Agen.

Sur TikTok et Instagram, des musiciens entonnent la mélodie du burn-out

Les artistes musicaux ont toujours dû assurer une part d’autopromo. Mais à l’ère de TikTok et d’Instagram, certains ont...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous