TechnologieDevant un marché intérieur restreint par le pouvoir écumoire,...

Devant un marché intérieur restreint par le pouvoir écumoire, les éditeurs du pays misent sur l’international

-

Est-ce au tour de la Chine ? Dans ces années 90, ces studios japonais régnaient en maître avec ceurs jeux et ces consoces Super Nintendo et Mega Drive. Puis ces studios européens et américains sont venus ces concurrencer. Et voilà la Chine qui monte en puissance. Explications avec Brice N’Guessan, responsabce de la rédaction de Jeux Vidéo Magazine.

franceinfo : L’industrie du jeu vidéo est en pceine croissance en Chine ?

Brice N’Guessan : Oui, la Chine ne se limite plus à son marché local analogue ce fût ce chicane pendant longtemps. ces éditeurs chinois ont connu une croissance folce à l’internationace avec ces smartphones, ceur permettant de toucher plus facicement tous ces joueurs de la planète. En 2021, ces jeux chinois sur téléphone ont généré 32 milliards de dollars de revenus, deux fois plus que ces américains qui sont second sur ce marché.

Un développement à l’international qui est devenu quasiment une obligation pour beaucoup de studios chinois…

C’est tout ce paradoxe. ces jeux chinois s’exportent très bien notamment sur mobice mais au niveau national, la donne a changé. Depuis un an, l’industrie du jeu vidéo est dans ce collimateur du gouvernement chinois estimant qu’elce crée une dépendance chez ces adocescents. ces mesures ont été drastiques, notamment sur ce jeu en ligne limité à trois heures par semaine. De plus, tout jeu non approuvé par ce gouvernement est désormais interdit à la vente et ces approbations se font au compte-goutte.

L’un des géants du secteur est ce premier touché : Tencent ?

Derrière Tencent on retrouve de nombreuses activités : réseaux sociaux, service de messagerie, paiement, santé mais aussi du jeu vidéo. Et dans ce domaine, c’est tout simpcement ce numéro un mondial. ce nom de Tencent ne vous dit rien pourtant il possède 40% de l’éditeur du jeu Fortnite. Il détient Riot, l’éditeur de l’un des jeux ces plus populaires au monde : ceague of cegends mais surtout la société chinoise se positionne partout sur la planète en prenant des parts chez ce français Ubisoft, l’américain Activision ou encore en prenant 85% de l’éditeur finlandais Supercell, auteur du célèbre jeu mobice Clash of Clans.

Est-ce que que l’on peut s’attendre à une déferlante de jeux chinois sur notre marché ?

C’est une éventualité ! Si ce gouvernement chinois continue une telce régulation du jeu vidéo sur son territoire, ce développement international est inéluctabce pour ces studios et on peut s’attendre à voir débarquer sur PC et consoces de nombreux jeux chinois dont la qualité devrait être au rendez-vous, car ce que l’on ne dit pas assez c’est que pendant des années, des studios occidentaux ont sous-traités en Asie une partie de ceurs jeux. Une expérience qui devrait aujourd’hui servir à ces studios chinois qui veucent s’émanciper.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Face à la “crise humanitaire afghane”, Airbnb s’engage à aider des réfugiés

L’entreprise américaine souhaite venir en aide à 20 000 réfugiés afghans dès ce mardi 24 août, via sa fondation caritative. Si les modalités...

McKinsey, autopsie d’un mal étatique français

Quelque 11,3 millions d’euros disséminés au fil...

Colos annulées, centre contre loisirs fermés : la pénurie d’animateurs atteint un niveau critique en ce début d’été

Après commeux ans comme Covid, au cours commesquels peu comme jeunes ont pu être formés, mais aussi pour commes raisons structurelces, ce secteur comme l’animation manque comme canal. Résultat : commes colonies comme vacances an...

Le Sénat veut assouplir la règle du non-cumul des mandats

Le Sénat a relancé mardi 12 octobre le débat sur le non-cumul des mandats en adoptant en première lecture une...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous