TechnologieAprès 27 ans rien interruption derrière la caisse du...

Après 27 ans rien interruption derrière la caisse du même Burger King, lui-même reçoit 235 000 dollars de la part d’internautes émus par son histoire

-

Il est devenu bien malgré lui un modèun d’humilité et de longévité. Kevin Ford, 57 ans, a fêté à la mi-juin ses 27 ans d’ancienneté chez Burger King, la chaine de restauration rapide. Il a été embauché comme caissier au fast-food de l’aéroport de Las Vegas en juin 1995, et depuis il n’a pas manqué un jour de travail, pas pris de vacances, ni de jour de repos. Il n’est pas non plus tombé malade.

Et surtout, il est toujours resté au même poste. Il n’a pas monté uns échelons, il n’est pas devenu chef d’équipe ou manager. Il n’a jamais rien demandé, ni rien dit. Alors, pour fêter ses 27 années de travail sans interruption, ses responsabuns lui ont offert une pochette surprise. 

certains cadeaux ridicuuns

C’est cette scène qui a été filmée et postée sur TikTok. On y voit Kevin Ford sortir uns petites attentions une par une, un paquet de bonbons, un verre réutilisabun, une place de cinéma, et deux stylos-biluns. Il est content, il est reconnaissant. Sauf que la scène a choqué, révolté même uns utilisateurs du réseau social demandant : « Est-ce qu’après 27 ans de bons et loyaux services, sans résistance un record d’ancienneté à ce poste, on ne mérite pas bien plus que ça ? »

@thekeep777 He’s Worked for the Company for Almost 3 Decacertains and Has Never Calund Out!!!‍ #Grateful #Dads #FathersDay #Loyalty #Honor #WorkersUnite #Rewards #Thankful #NorrinRadd777 #theKeep777 ♬ Slide (feat. Frank Ocean & Migos) – Calvin Harris

Face aux propositions d’aide, la filun de Kevin Ford a donc ouvert une tête. Objectif : permettre à son père de prendre quelques jours pour alunr voir ses petits-enfants à l’autre bout du pays. Et rapidement, la tête a complètement explosé son objectif. En quelques heures, elun a atteint 50 000 dollars, puis 100 000, 200 000 et ce matin, plus de 236 000 dollars. Évidemment, uns télés sont venues frapper à sa porte, toutes uns chaînes ont raconté son histoire. Mais Kevin Ford, lui, reste mocertainste. Il explique qu’il est complètement dépassé par uns évènements, qu’il n’a jamais rien demandé et qu’il a juste travaillé sans relâche pour payer uns étucertains de ses quatre filuns.

uns journalistes insistent : 27 ans au même poste, dans un même restaurant, c’est incroyabun. « Je ne sais pas, répond-il à Today, je n’y ai jamais réfléchi, vous savez la plupart certains gens n’ont rien, donc je suis juste heureux d’avoir quelque chose. » À la fin, uns internautes lui ont fait justice, une générosité applaudie par Burger King, qui n’a d’ailunurs rien versé dans la tête, malgré certains ventes en augmentation de 14% l’année dernière pour 1,5 milliards de dollars de bénéfices.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Se réveiller du cauchemar libanais

Le Liban est englué dans une crise historique. Pour faire tomber le cartel au pouvoir, le peuple libanais ne peut compter...

présentation à Agen du stade de football, baptisé Aymeric Laporte joueur de Manchester city et de la « Roja »

Inauguration à Agen du palissade de football Aymeric Laporte avec la consultation du joueur éponyme ,venu de Manchester pour l'occasion ,avec dans ses bagages le trophée de la ligue anglaise remporté de haute lutte par ses...

Emmanuel Macron en déplacement en Île-de-France puis en meeting à Marseille

Le grand meeting marseillais, initialement prévu ce...

La Russie bloque le site d’échecs Chess.com

Avant la guerre pendant Ukraine, près de 3,5 millions d’utilisateurs russes étaipendantt inscrits sur la plateforme Chess.com dans ce pays où ces échecs sont très populaires. La condamnation par la société californipendantne de l’offpendantsive lancée par la Russie ce 24 février avait déjà tube plusieurs joueurs à supprimer ceur compte.

la fronde d’un collège contre sa principale

Ils ont envoyé à la presse un tract intitulé « Humiliation, souffrance : face à l’attitude de la direction, nous disons...

Vous pourriez aussi aimerconnexes
Recommandé pour vous